Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Monitoring des médias en vue d’une bonne tenue des élections, RDC : Marcel Ngoyi salue le travail de JED

L’Editeur-Directeur du journal La Prospérité,  Marcel Ngoyi Ngoyi Kienge,  a félicité le premier monitoring des médias en RDC, effectué par l’ONG «Journaliste En Danger »  pendant cette période pré-électorale, soit du 15  mars au 30 avril 2023. Ce monitoring se veut un autre soutien pour la réussite des élections apaisées, démocratiques et transparentes en RDC.

«C’est un travail de qualité que j’ai apprécié à sa juste valeur. C’est un travail de satisfaction qui démontre que s’il y a des structures qu’il faut encourager dans le milieu professionnel de la presse, il y a JED. Il existe d’autres structures œuvrant dans le monde des médias qui ne font pas forcement le même travail, mais auxquelles JED vient de donner l’exemple», a-t-il déclaré, juste après la présentation de ce premier rapport faite par cette organisation, vendredi dernier, à CEPAS dans la commune de la Gombe.

Nous considérons, renchérit-il, que ce rapport publié est de qualité et cela nous invite à la fois de veiller sur ce que nous avons l’habitude de faire, mais aussi tenir compte de ceux qui nous observent car, on ignore que tous les actes que nous étions en train de poser étaient en train de passer à la machine des analyses de la rigueur de la  loi, et même du code d’éthique et déontologie.    

L’objectif du rapport, a expliqué le Secrétaire Général de JED, Tshivis Tshivuadi, consistait à observer le travail de médias non seulement dans l’information, mais aussi la sensibilisation sur des enjeux des élections. Etant quatrième pouvoir, le média a un rôle très important dans l’accompagnement de ce processus des élections en vue d’une tenue faisant preuve de la transparence, d’apaisement ainsi que de la démocratie. 

D’où, l’importance au niveau de l’organisation de prendre les dispositions pour réveiller dans l’esprit du journaliste congolais son sens de professionnel de l’information, aussi accompagner tant soit peu le journaliste à bien jouer son rôle pendant cette période souvent émaillée de plusieurs épisodes de violences.

Dans ce premier rapport, comme pour dire qu’il y aura d’autres rapports, Journaliste En Danger a choisi trois sujets d’actualité notamment, insécurité à l’Est du pays, financement de la CENI et la loi Tshiani, susceptibles de compromettre la bonne tenue des élections, cette année, au regard de ses côtés pomme de discorde.

Ainsi, JED a voulu observer comment les médias locaux ont traité toutes ces questions. Et Monsieur Tshivis Tshivuadi indique que le rapport relève qu’effectivement, il y a un faible taux de couverture par les médias locaux de ces questions brûlantes d’actualité, soit 201 productions seulement ont touché les trois thèmes. Les médias ne les ont pas suffisamment abordées alors qu’elles pouvaient aider la population de bien comprendre les enjeux, en vue de se préparer aux choix judicieux, au moment venu.

Pendant 46 jours, faut-il le rappeler, JED a revu le paysage médiatique congolais avec comme échantillon : 5 organes de l’audiovisuel, 2 de la presse écrite et 2 autres de la presse en ligne.  Il s’agit de la  RTNC, Télé 50, Bosolo Na Politik, Radio Okapi, Top Congo, La Prospérité, Forum des As, actualité.cd et média Congo choisis sur base d’audience, professionnalisme et la ligne éditoriale.

Le travail comportait deux phases principales. D’un côte, le  plan quantitatif. Ces observateurs de JED se sont appesantis sur le nombre des éditions des journaux des radios et télévisions. De l’autre côté, l’analyse qualitative, allusion faite à l’évaluation des contenus des productions en rapport  avec la loi et le code  d’éthique et déontologie, précisément aspects équilibre, neutralité et  respect de la dignité humaine. 

Satisfait de constater que son média était sélectionné comme échantillon d’étude parmi tant d’autres, Marcel Ngoyi formule quelques recommandations aux responsables de JED. Notamment, l’élargissement de l’initiative sur toute l’étendue du territoire, aussi de renforcer la capacité des journalistes à travers des formations.

Christian Musungayi