Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Ne jamais trahir le Congo

Naturellement, la date du 17 mai de chaque année rappelle à l’esprit le sens du sacrifice. Elle rappelle l’esprit du patriotisme et évoque de façon plus claire l’oubli de soi pour l’intérêt supérieur de cette grande nation qu’est la République démocratique du Congo. 17 mai 1997-17 mai 2023, cela fait exactement 26 ans depuis que l’Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération du Congo (AFDL), portée par le très vénérable Mzee Laurent-Désiré Kabila d’heureuse mémoire, a délivré le pays du système dictatorial dans lequel il a été plongé trente-deux ans durant. Ce jour-là fut, en effet, un tout autre évènement où un compatriote, le même Mzee Kabila, prit le courage de récupérer les arcanes du pouvoir pour instaurer une nouvelle vision dans la gestion de la respublica, une vision centrée sur le patriotisme, le vrai alors, pour le mieux-être des congolais. ‘’Ne jamais trahir le Congo’’, son testament, demeurera à jamais dans la mémoire de ceux qui, comme lui, aimeraient voir la RDC toujours soudée et unie en dépit des velléités expansionnistes des ennemis de la paix et du décollage du Congo de Lumumba. Jadis réservée à l’entrée de l’AFDL, la journée du 17 mai commémore aujourd’hui les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC). Une occasion pour les dignes fils et filles du pays d’honorer tous les compatriotes qui ont donné de leur vie pour la préservation de la souveraineté du territoire national. Par ailleurs, le 17  mai de chaque année doit être une journée où chaque congolais doit opérer une introspection pour prendre conscience sur son apport dans l’avancement du pays. Nationalisme oblige. Ceci vaut mieux pour les dirigeants. Le nationalisme, c’est aussi la capacité de changer de paradigme dans sa gestion, d’améliorer les conditions de vie de ses travailleurs, de respecter les droits de ses ouvriers et, pourquoi pas, d’offrir en permanence le pain à un peuple longtemps affamé. Congolais, prends conscience pour le développement du pays. Peuple congolais, ne jamais reculer, disait Mzee. Paix à  son âme !

La Pros.