Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Octroi de crédit et garantie des fonds aux entrepreneurs , FOGEC : Hélène Gakuru assure les membres de la COPEMECO

En collaboration avec le fond de garantie des entrepreneurs du Congo, FOGEC en sigle, la confédération des petites et moyennes entreprises congolaises, a organisé une matinée d’information autour du rôle du FOGEC dans le financement des micros, petites et moyennes Entreprises congolaises. Au cours de ces assises, tenues le mercredi 28 juin 2023 au Centre Wallonie Bruxelles de Kinshasa, il était question pour la Directrice Générale Adjointe du FOGEC, Hélène Gakuru, d’outiller suffisamment les membres de la COPEMECO. Elle, par ailleurs, précisé que le FOGEC octroie de prêt de 5000$ à 50 000$ pour financer le business des entrepreneurs, au taux d’intérêt qui va de 5 à 8% l’an.

D’entrée de jeu, Hélène Gakuru a stipulé indiqué  «Nombreux entrepreneurs porteurs des projets innovants sont souvent butés au problème de financement.  Les jeunes et les femmes qui ont des micros, petites et moyennes entreprises éprouvent des nombreuses difficultés pour obtenir des crédits auprès des banques et autres institutions financières. En outre, certaines banques octroient des crédits mais les taux d’intérêt sont trop élevés pour les débutants. Pour résoudre ce problème, le gouvernement congolais a mis en place le Fonds de Garantie pour l’Entrepreneuriat au Congo ».

Le FOGEC n’a pas l’objectif de soutirer de l’argent auprès d’un entrepreneur : « Aujourd’hui, nous travaillons avec l’Ecobank, et tant d’autres banques avec ce même taux de 5%. Je vous assure qu’il y a beaucoup de banques qui sont en file d’attente pour travailler avec nous. Pour dire que le combat que nous sommes en train de mener, c’est un combat qui apporte petit à petit de bonnes actions », a précisé Hélène Gakuru.

En outre, le FOGEC octroie de crédit et garantie des fonds, uniquement aux entrepreneurs congolais afin que ces derniers créent une main d’œuvre locale, qui pourra contribuer au développement socio-économique de la RDC. Avant toutefois d’y arriver, l’entrepreneur doit juste déposer le business plan pour que son projet soit financer.

Par ailleurs, Simon Muamba, Administrateur Délégué de COPEMECO, a, avant d’exprimer ses sentiments de joie et de remercier le FOGEC pour toutes les informations fournies aux siens, a signifié que la COPEMECO a pour mission de regrouper les petites et moyennes entreprises dans un syndicat patronal, en vue d’assurer leur encadrement, promotion et défense d’intérêts. Elle vise également à booster l’entreprenariat de jeunes et d’assurer pleinement leur rôle de moteur de l’économie congolaise : « Nous voulons établir un rapport, un dialogue public et privé, nous nous sommes du secteur privé, FOGEC du secteur public, nous voulons qu’il ait ce dialogue, qui est bénéfique pour nos entrepreneurs. Nous avons été satisfaits de toutes les observations formulées par Mme Hélène Gakuru. Nous pensons que nous allons inviter prochainement FOGEC pour approfondir de plus et passer à des choses concrètes, et que nous puissions jouer notre rôle qui est celui d’encadrer les entrepreneurs », a-t-il dit.  

Ronsard Malumalu