Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

ONU : Antonio Guterres condamne une apparente tentative de coup d’Etat au Niger

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres (à gauche) est reçu par le Président du Niger, Mohamed Bazoum, à Niamey.

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a fermement condamné mercredi une tentative de prise de pouvoir au Niger, où le Président démocratiquement élu serait détenu par des membres de sa garde présidentielle à l’intérieur de sa résidence officielle.

Selon des informations parues dans la presse, des officiers retiennent le Président Mohamed Bazoum dans sa résidence dans la capitale Niamey. Le Président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki, a estimé qu’il s’agissait d’une « tentative de coup d’État », même si aucun coup de feu n’aurait été tiré jusqu’à présent.

Les mutins n’auraient apparemment pas obtenu le soutien d’autres éléments de l’armée ou des forces de sécurité, mais les pourparlers pour obtenir la libération du Président ont jusqu’à présent échoué.

Trahison du devoir républicain

Moussa Faki a condamné les militaires « agissant en totale trahison de leur devoir républicain », exhortant les « soldats félons » à regagner leurs casernes.

Le principal bloc régional, la CEDEAO (Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest), a également condamné la « tentative de coup d’État » en appelant les officiers retenant le Président à le libérer immédiatement.

Dans une brève déclaration publiée par son porte-parole, M. Guterres a déclaré qu’il suivait de près l’évolution de la situation au Niger.

« Il condamne avec la plus grande fermeté toute tentative de prise de pouvoir par la force et d’atteinte à la gouvernance démocratique, à la paix et à la stabilité au Niger », a dit son porte-parole. « Le Secrétaire général appelle tous les acteurs concernés à faire preuve de retenue et à assurer la protection de l’ordre constitutionnel ».

L’ONU a déclaré qu’elle se tiendrait toujours aux côtés du gouvernement et du peuple nigérien.

Coups d’Etat au Mali et au Burkina Faso

Les pays voisins du Mali et du Burkina Faso ont connu des coups d’État militaires ces dernières années, à la suite d’insurrections djihadistes qui ont déstabilisé toute la région.

Deux groupes militants alliés à la fois à Al-Qaïda et à Daech opèrent au Niger, l’un a franchi la frontière avec le Mali il y a huit ans, et l’autre agit depuis une base dans le nord-est du Nigéria.

Il y a eu quatre coups d’État depuis que le Niger a obtenu son indépendance de la France en 1960, le dernier ayant eu lieu en 2010.

https://news.un.org/