Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Ouverture des BRTC pour les législatives nationales, RDC : Denis Kadima effectue une ronde de deux antennes de la Centrale électorale

Avec l’ouverture des BRTC, c’est en somme un pas de plus que la CENI est en train de franchir sur le parcours conduisant vers les élections prévues le 20 décembre 2023. Attendez ! La Commission électorale nationale indépendante (CENI) est prête à accueillir les candidats aspirants députés nationaux avec leurs dossiers. Ce lundi 26 juin 2023, Denis Kadima Kazadi a effectué une ronde de deux antennes de la Centrale électorale où sont ouverts, depuis la matinée d’hier, les Bureaux de Réception et de Traitement des Candidatures (BRTC) pour recevoir les dossiers de candidature.

A l’antenne de Limete (Discrit du Mont-Amba) située dans la maison communale de Lemba, puis dans celle de Lingwala (antenne de la Gombe, district de Lukunga), le numéro un de la CENI s’est rendu compte de l’effectivité du fonctionnement des BRTC. Il a pris langue avec le personnel commis à la tâche. Aux questions posées par la plus haute hiérarchie de la Centrale électorale, les membres des BRTC, à chaque étape, lui ont apporté des réponses relatives aux procédures prescrites par la loi dans l’attente d’accueillir les candidats. « La CENI est prête, les équipes et le matériel sont en place, la formation a eu lieu. Maintenant, c’est question que les candidats voire les mandataires pour le compte des partis et regroupements politiques se présentent, nous les attendons à bras ouverts. Il est vrai que c’est encore long et je parie que les candidats sont en train de s’organiser. C’est un processus inclusif, tout le monde dont le dossier est prêt et réunissant les conditions requises par la loi se verra admis comme candidat. Sur le plan logistique et technique, nous sommes prêts. C’est à eux de se mettre en règle avec la loi et nous allons les recevoir. Qu’ils se présentent à temps, car s’ils viennent en retard et que c’est la date limite, ils risquent de ne pas avoir leur dossier pris en compte. Venir à temps avec un dossier complet, c’est l’idéal ! Ils peuvent toujours compter sur nous pour les aider à les compléter, le cas échéant. C’est un processus que nous avons souhaité inclusif prenant en compte tout le monde », a arboré Denis Kadima Kazadi.

La CENI, en tant qu’organe de gestion, compte jouer pleinement son rôle qui est notamment celui de préserver la possibilité pour tous de participer à des élections crédibles, transparentes et inclusives. La CENI ne tient pas pour acquise toute l’intégrité des élections, raison pour laquelle elle s’applique à faire un savant mélange du respect de la Constitution et des lois aux bonnes normes et pratiques électorales.

Dimanche dernier, lors de la convocation de l’électorat à la députation nationale, Denis Kadima avait laissé entendre que la CENI n’est pas intransigeante, mais plutôt ne transige pas avec le délai constitutionnel. Les membres de la CENI sont, tous, animés de bonne foi et d’un sens élevé d’éthique. «Raison pour laquelle, la CENI agit en toute indépendance pour assurer le déroulement d’élections transparentes et dignes de confiance de l’opinion publique», avait-il déclaré.

Merdi Bosengele