Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Phénomène kidnapping, Kinshasa : Patrick Muyaya dénonce des laboratoires obscurs et appelle au calme

Patrick Muyaya Katembwe, ministre de la Communication et médias, appelle au calme et à la vigilance face à l’insécurité qui tend à prendre des proportions inquiétantes à Kinshasa à la suite du phénomène kidnapping. Il rassure que les autorités aussi bien politiques que policières ont pris toutes les dispositions nécessaires pour assurer la sécurité de paisibles citoyens. Pour lui, en effet, cette situation est l’œuvre des laboratoires aux visées obscures qui tâcheraient notamment à ternir, à l’échelle mondiale, l’image de la RD Congo, via sa capitale Kinshasa, à l’approche des IXèmes Jeux de la Francophonie, du reste, placés sous le signe de la solidarité. Au cours d’un briefing diffusé sur les antennes de la RTNC, mardi 04 juillet 2023, Le Porte-parole du gouvernement a annoncé qu’un numéro vert sera mis à la disposition du public, le plus vite possible, au bas de la Télévision nationale notamment, pour une collaboration étroite entre la population et les services de sécurité dans la traque des malfrats, qui vont sévèrement subir la rigueur de la loi. Si le ministre Muyaya a fait mention du phénomène kidnapping, il n’a pas, cependant, reconnu un quelconque trafic d’organes, tel que distillé au sein de l’opinion. Il estime qu’il s’agit là, simplement, d’une stratégie des personnes de mauvaise foi qui seraient allergiques aux prouesses du régime en place.

« Dans une ville de 15 millions d’habitants, des problèmes de sécurité se posent toujours. Mais, il y a aussi, parallèlement à cela, une réponse de la police. Certains d’entre vous étaient à la présentation des criminels auteurs des actes de  kidnapping et vous avez suivi, surement, le vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur, qui a dit la détermination du gouvernement à aller jusqu’au fond parce que ces personnes doivent être jugées et condamnées. Dans la même veine, j’ai discuté avec le Général Kasongo, peu avant de  commencer ce briefing. Il m’a rassuré que la police n’a pas identifié de cas de trafic d’organes tel que certains milieux en ont parlé. Pour faire du trafic d’organes, c’est assez laborieux parce qu’il faut faire une petite chirurgie, il faut conserver les organes que vous détachez des êtres humains. Ceci requiert une technicité spécifique. Je pense qu’on ne peut pas y croire lorsque nous regardons comment les criminels opèrent ici. Ça, c’est des rumeurs qui procèdent à une œuvre de manipulation qui vise à lancer un message négatif par rapport aux préparatifs des Jeux de la Francophonie. Les Jeux de la Francophonie, pour nous gouvernement, c’est des jeux de l’espoir et de la solidarité », a déclaré le ministre Muyaya.

Et de poursuivre : « Nous pensons que c’est un grand rendez-vous. Tous les pays francophones devraient y répondre comme c’est le cas lorsque les Jeux se passent ailleurs pour témoigner, cette fois-là, la solidarité au peuple congolais. Les dispositions sont prises à la fois pour assurer la sécurité, la bonne prise en charge médicale et tout ce protocole qui a été établi par l’Organisation internationale de la Francophonie ».

Halte à la manipulation !

Droit dans ses bottes, Patrick Muyaya est revenu sur un visuel qui a, récemment, flotté sur la toile, disant que Kinshasa serait invivable. Fausse alerte, a tonné le ministre. A l’en croire, le Président de la République a donné des instructions claires pour que les Jeux de la Francophonie, prévus du 28 juillet au 06 août prochain, se déroulent dans les meilleures conditions. « Moi, j’ai vu une photo disant que Kinshasa est invivable. Mais, ç’a été préparé par un laboratoire qui l’a balancée. Kinshasa est invivable pour qui ? (…), disons les choses franchement. Lorsque vous voyez une œuvre comme celle-là, qui a été pensée et réfléchie et publiée, ça veut dire qu’il y a des laboratoires qui pensent qu’il faut que ça échoue… La réussite des Jeux de la Francophonie sera aussi la réussite des opposants. L’échec des Jeux de la Francophonie sera aussi leur échec parce que là nous engageons le pays…. Sur les cas de kidnapping, c’est vrai. Il y a le phénomène qui a été observé, notamment avec des gens qui opèrent avec des véhicules ‘’ketch’’. La police y travaille, on a identifié les réseaux, on en a présenté certains… Ici, il ne faut pas tomber dans la panique, il ne faut pas tomber dans la peur, il ne faut pas croire à tout ce qui vous est dit. Je crois qu’on va communiquer abondamment à la RTNC, il y aura un numéro vert où les congolais qui seront informés des cas de ce type pourront le dénoncer. Comme ça, on est sûr que ceux qui pensent pouvoir manipuler pour semer un climat de peur seront identifiés », a indiqué le Ministre Patrick Muyaya, qui appelle, par ailleurs, à la mobilisation des congolais en prélude de ce grand-messe des pays ayant en partage la langue de Voltaire.

La Pros.