Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Plan de retrait de la Monusco, RDC : Muyaya et Bintou Keita annoncent des avancées significatives !

Patrick Muyaya Katembwe, ministre de la Communication et médias, et Bintou Keita, Représentante spéciale du SG de l’ONU en RDC, ont conjointement animé un briefing, dans la soirée du lundi 19 juin 2023, en direct sur les antennes de la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC), autour du  mandat de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation au Congo (Monusco). Il ressort de cet exercice de redevabilité que le Gouvernement de la République ne veut aucunement confondre vitesse et précipitation au sujet du départ de la Mission onusienne, qui va plutôt se retirer de façon responsable, dans des conditions honorables, au regard du rôle qu’elle aura joué aux côtés, à la fois, des autorités du pays et de vaillants militaires des Forces armées de la République démocratique du Congo pour le retour de la paix dans la partie orientale du territoire national.

En attendant, à en croire Bintou Keita, la Monusco appuie le Gouvernement de la République notamment, sur le front diplomatique où une bataille est menée à travers les mécanismes régionaux de paix, pour le retrait, ou le cantonnement du M23, ce groupe rebelle qui opère sous la couverture du Rwanda dans l’Est de la RDC.

Devant les chevaliers de la plume, il a été révélé que la Monusco et les autorités congolaises se sont accordées à marcher sur les parvis d’un Plan conjoint de transition pour arriver à mettre un terme au mandat de la Mission onusienne, au plus tard en 2024, conformément à la volonté du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi.

‘’On doit travailler à notre propre disparition’’

«Nous avons répondu présent dès l’appel du Gouvernement pour le Nairobi 1. Nous avons continué à accompagner le Nairobi 2 pour les tournées à l’Est, dans toutes les provinces, pour rapprocher les communautés et les représentants des groupes armés et nous accompagné le Nairobi 3. Là ça s’est passé à Nairobi. Et nous sommes engagée aux côtés du facilitateur et du secrétariat conjoint du Processus de Nairobi entre la République démocratique du Congo et le Kenya… C’est l’accompagnement avec de l’expertise technique en matière de désarmement, démobilisation et réintégration ; l’expertise en matière de protection des avancées, l’expertise en matière de l’intégration des femmes dans le Processus de Nairobi… Nous sommes engagée à soutenir ces Processus depuis le début. Au Luanda, c’est un Processus facilité par le Président Joao Lourenço à la demande de ses pairs de l’Union Africaine et qui dit clairement on objectif majeur qui est celui de continuer de faire en sorte que la RDC et le Rwanda se parlent pour arriver à mettre en œuvre la Feuille de route de Luanda… Le 20 décembre de chaque année, renouvellement du mandat de la Monusco… En réalité, le mandat court du 01 janvier au 31 décembre d’une année…Le mandat court jusqu’au 31 décembre et le Chef de l’Etat était très clair. On entame déjà les discussions pour que l’année 2024 soit l’année de transition… Nous étions dans treize provinces, maintenant nous ne sommes plus que dans trois », a indiqué Mme Bintou Keita.

Sur cette même piste, Patrick Muyaya a rassuré que toutes les dispositions sont en train d’être prises pour que les FARDC reprennent, après le départ de la Monusco, toutes les positions occupées par les casques bleus. ‘’ Il est sûr que la Monusco doit partir un jour mais doit partir de manière civilisée. Et c’est ce sur quoi nous travaillons’’, a-t-il indiqué, tout en insistant que l’essentiel est d’arriver à remplir les objectifs qui ont été définis. ‘’Nous pensons que nous sommes plutôt dans la bonne direction… L’objectif principal c’est le retour de la paix, le retour des populations congolaises dans leurs régions d’origine parce qu’elles doivent voter ’’, a-t-il renchéri.

La Pros.