Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

RDC : les Fédérations de sports de combat s’inscrivent contre l’organisation du FADAM

Une vue de la séance de travail avec le Ministre Kabulo)

Les Fédérations des sports de combat de la RDC, se sont inscrites contre l’organisation de la 2ème édition du Festival africain des arts martiaux (FADAM),  prévu du 17 au 24 juin prochain à Kinshasa, ont-ils dit, mardi, au Ministre Claude-François Kabulo mwana Kabulo, dans une séance de travail, dans son cabinet de travail.  

«Nous restons ferme dans notre position. Les membres de la Confédération congolaise des sports de combats qui ont pris part à la réunion du samedi dernier confirment leur suspension à la participation du FADAM, et nous l’avons dit au Ministre des Sports et Loisirs, Claude-François Kabulo », a déclaré le président de la Fédération Congolaise Taijitsu (FECOTAI), Eric Kindambu au sortir de cette séance de travail.

Pourquoi refusent-ils ? Les dirigeants congolais des sports de combats disent de ne rien comprendre sur l’organisation de cet évènement initié par le camerounais Dominique Saatenang. Depuis l’annonce de ce festival expliquent-ils, ils n’ont rien compris sur les tenants et les aboutissants de ce festival. Dominique Saatenang soutiennent-ils, est resté très louche dans sa démarche. Mais après avoir découvert que cet Open vise à soutirer l’argent au budget annuel alloué aux sports, ils ont alors lancé un appel à toutes les Fédérations concernées à se désolidariser du Camerounais, qui selon eux, leur a caché beaucoup de choses.

 «Aucune Fédération de sport de combat ne prendra part à ce festival. La Fédération qui va s’entêter, sera sanctionnée par la Confédération des arts martiaux et sports de combat de la République Démocratique du Congo », ont-ils noté dans leur communiqué.

En réaction face à cette décision des dirigeants congolais des sports de combat,  le Ministre Claude-François Kabulo a un peu calmé leur tension, en demandant à l’organisateur de ce FADAM, qui est le Camerounais Dominique Saatenang de lui apporter certains d’autres éléments exigés pour en vue de bien apprécier le contenu de ce festival.

Pour rappel, à l’annonce de cet évènement, Dominique Saatenang avait indiqué que la 2ème édition du FADAM à Kinshasa se tiendra  sous 5 thématiques à savoir : la culture, le sport, l’économie, le social et l’éducation.

EG