Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

RDC : Tshisekedi a reçu sa première carte d’identité le 30 juin

Un événement de grande portée historique alors que la République démocratique du Congo imprime, par le truchement de l’Office National pour l’Identification de la Population (ONIP), quatre décennies après, sa première carte d’identité. C’est le Chef de l’Etat qui en a été le premier bénéficiaire en ce jour du 30 juin qui symbolise le jour de l’accession de la RDC à l’indépendance.

La population de la quarantaine d’âge ignore ce que c’est une carte d’identité congolaise.  C’est le Vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur et de la sécurité, Peter Kazadi, qui a procédé à la cérémonie du lancement de première carte d’identité.

Il y a d’indiquer qu’au cours de la 94èmeréunion du Conseil tenue le 14 avril dernier, le Premier ministre avait annoncé la délivrance des premières cartes d’identité nationale à mi-2023. Il avait également confirmé que les préparatifs étaient en cours pour mener à bien cette initiative majeure du Programme d’action du gouvernement.

De plus, le 9 juin, le Chef de l’Exécutif national avait présidé la cérémonie officielle de signature d’un protocole d’accord portant sur une collaboration sur la mutualisation des données entre la CENI, ONIP et l’Institut national de la Statistique (INS).

Pour rappel, lors de l’enrôlement des électeurs pour les scrutins de décembre 2023, la CENI avait en même temps procédé à la collecte des données biométriques de chaque électeur. Ce sont ces données qui seront utilisées pour la délivrance de la carte d’identité. Cela étant, l’ONIP disposera désormais du fichier national de la population.

Ainsi, lors des élections de 2028, la CENI n’aura plus besoin de constituer le fichier électoral. Il sera déjà disponible auprès de l’ONIP.

La dernière carte d’identité : en 1984 puis en 1987

La dernière fois que l’Etat congolais avait délivré la carte d’identité aux citoyens, c’était en 1984. Puis en 1987, il y eut à Kinshasa une opération de délivrance de carte. Les agents du ministère de l’Intérieur qui ont eu à sillonner les différentes provinces de la RDC, ont certes délivré des cartes d’identité, du reste, plastifiées, mais l’opération n’a pas été achevée.

Cette nouvelle carte d’identité marque une étape significative dans le processus d’identification de la population congolaise, une initiative cruciale pour l’amélioration de la gouvernance et de la gestion des affaires publiques. Désormais, les Congolais pourront détenir un document officiel qui leur donne le droit de s’identifier comme Congolais de la RDC.

Vers les années 90, il a été enregistré un flux de migrants vers la RDC. Impossible de les arrêter du fait de l’absence d’un document officiel pouvant le distinguer. Désormais, ce ne sera plus le cas étant donné quie l’actuelle carte d’identité biométrique est difficilement falsifiable.

La remise de cette première carte d’identité au Président Tshisekedi symbolise l’engagement du gouvernement envers l’instauration d’une administration plus transparente et efficace, grâce à l’identification correcte de ses citoyens.

Cette cérémonie solennelle se déroulait en présence  du Président de l’Assemblée nationale, le Premier ministre ainsi que le Président de la Cour Constitutionnelle et Président du Conseil supérieur de la magistrature.

Emma Muntu