Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Sécurité, crédibilité et inclusivité du processus électoral, RDC: Katumbi et Matata appelle à la protection de la Monusco !

*‘’Au regard de l’insécurité grandissante à l’encontre des candidats Présidents de la République et leurs proches entourages, nous réitérons de manière insistante auprès de la MONUSCO, la plus haute représentation de la Communauté internationale en RDC, notre demande d’un dispositif sécuritaire approprié pour desdits candidats durant la période électorale.

Il en va de la crédibilité et du caractère inclusif du processus électoral’’, soutiennent Katumbi et Matata, dans un communiqué aux allures d’une alerte générale en guise de reaction à l’assassinat de Chérubin Okende Senga  ainsi qu’aux incidents dont a été victime Delly Sesanga, le samedi 29 juillet dernier, à Kananga, dans la Province du Kasaï Central.

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 31 JUILLET 2023

Nous, signataires du présent communiqué de presse, tenons à appeler l’attention de l’ensemble du peuple congolais et de la communauté internationale sur des faits de violence qui deviennent récurrents dans notre pays au point de créer un climat délétère en cette période pré-électorale :

1. L’Honorable Delly SESANGA HIPUNGU, Président du parti politique ENVOL, en pleine tournée politique à l’intérieur du pays, accompagné des cadres de son parti et de quelques journalistes, ont été victimes d’une attaque par des projectiles de toutes formes en date du samedi 29 juillet 2023 par un groupe de personnes hostiles dans la Ville de Kananga en province du Kasaï Central.

2. La liberté d’expression et le droit de libre circulation étant garantis par la Constitution et les lois de notre pays ainsi que par les instruments juridiques internationaux dûment ratifiés par l’Etat congolais, l’Honorable Delly SESANGA, les membres de son parti politique ainsi que les journalistes qui l’ont accompagné ont droit d’en jouir pleinement sans aucune entrave comme tous les autres compatriotes.

3. Dans ces moments difficiles que traverse notre pays, nous condamnons ces actes de barbaries et d’intolérance politique à l’endroit de Président d’ENVOL et sa délégation et demandons qu’une enquête soit ouverte par les autorités en charge de la sécurité publique pour en identifier les auteurs et commanditaires afin qu’ils soient traduits devant la justice et fermement sanctionnés.

4. Nous exprimons notre compassion à l’Honorable Delly SESANGA, aux journalistes ainsi qu’à l’ensemble de son équipe d’accompagnement, que nous assurons de notre entière solidarité.

5. Constatant que la recrudescence des actes de violence a mené jusqu’à l’ignoble assassinat de notre Honorable compatriote Chérubin OKENDE, nous avons du mal à comprendre que les partisans de la violence ne désarment pas et donnent à penser qu’ils sont déterminés à aller le plus loin encore dans leur entreprise criminelle pour installer la terreur dans le pays dans cette période pré-électorale.

6. Aucun homme épris de justice ne peut cautionner de telles méthodes, car en démocratie la divergence d’opinion ne peut justifier le recours systématique à l’agression physique des adversaires politiques.

7. Au regard de l’insécurité grandissante à l’encontre des candidats Présidents de la République et leurs proches entourages, nous réitérons de manière insistante auprès de la MONUSCO, la plus haute représentation de la Communauté internationale en RDC, notre demande d’un dispositif sécuritaire approprié pour desdits candidats durant la période électorale.

Il en va de la crédibilité et du caractère inclusif du processus électoral.

Il vaut mieux prévenir que guérir.

Fait à Kinshasa, le 31 juillet 2023

MATATA PONYO MAPON

Moïse KATUMBI CHAPWE