Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Sous la houlette de sa Présidente Joséphine Gibemba, Chine : la CCFC souffle sur sa 21ème bougie dans la douleur du décès de Maboti Makuku Giresse

Créée le 27 juillet 2002, la Communauté Congolaise en Formation en Chine (CCFC), une association qui regroupe les Etudiants et Stagiaires, célèbre aujourd’hui, jeudi 27 juillet 2023, son 21ème anniversaire d’existence. Dans son discours occasionnel, Joséphine Gibemba, Présidente en exercice de la CCFC, a annoncé  à ses compatriotes que cette journée ne sera pas célébrée comme d’habitude à cause du décès de l’un des étudiants.

’Nous sommes honoré d’avoir le privilège de faire cette adresse en cette date fortement symbolique pour notre communauté, la CCFC. Notre adresse aurait pu être totalement caractérisée par de l’allégresse, malheureusement, c’est un pavillon en berne qui en fera le décor, parce que l’un des nôtres, en la personne du compatriote Maboti Makuku Giresse, étudiant  à Tianjin university of sport a passé l’arme à gauche.  Nous sommes en deuil. Nous prenons la balle au bond et exprimons au nom de toute la communauté, nos sincères condoléances à la famille biologique du compatriote décédé. Quant à nous, son autre famille, et particulièrement notre famille de la ville de Tianjin, continuons notre recueillement dans la paix et la sérénité’’, a-t-elle martelé.

Nonobstant la douleur, Joséphine Gibemba n’a pas manqué des mots justes pour rendre hommage mérité à tous les membres du corps diplomatique Congolais de la Chine, particulièrement vers son Excellence François Balumuene, Ambassadeur  Extraordinaire et plénipotentiaire de  la RDC en Chine, pour l’accompagnement dont la CCFC a toujours bénéficié de sa part.

En outre, elle a également salué le travail de titan de tous ses prédécesseurs qui ont certainement balisé la voie et ceux qui l’ont longée de cases pour que le futur ne fasse pas face aux intempéries, jusqu’à ceux qui l’ont longée des lampadaires pour que le futur ne s’assombrisse. Très ambitieuse et déterminée à l’avancement de cette structure qui regorge des Etudiants et Stagiaires qui sont l’avenir de demain pour la République démocratique du Congo, Joséphine Gibemba lance un appel vibrant à ses compatriotes à plus de responsabilité de chacun afin que le rôle lui reconnu et au prorata de ses aptitudes produisent des effets plausibles.

‘’Il est de notre devoir de garder illuminée notre demeure en gardant allumée la chandelle. C’est un devoir sacré que d’être la courroie grâce à laquelle l’amour et la fraternité se transmettront au fil des âges au sein de la CCFC, sans que la chaine ne se brise’’, insiste-t-elle.  

Pour elle, ce 21e anniversaire doit être un guide vers de nouveaux horizons tout en résistant aux tempêtes et à la méchanceté des flots. Car, souligne-t-elle, le rapprochement intentionnellement renforcé entre le corps diplomatique et le corps estudiantin Congolais de la Chine leur est de diverses manières salutaire.

Jules Ntambwe