Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Tanganyika : John Seya Kalunga invite la mission de l’IGF à palper du doigt les réalités des chantiers du secteur des infrastructures

Pas plus tard que le mardi 20 juin 2023 que le Ministre provincial des Infrastructures, Travaux publics et Aménagement du Territoire, SE M. John Seya Kalunga qu’accompagnait une forte délégation composée des Ministres Provinciaux du Tanganyika respectivement,  celui du Budget, Plan, Petite et Moyenne Entreprise, SE M. Dieudonné Muzanga Masol et celle des Finances, Economie, Commerce et Coulage des Recettes, SE Mme Nkulu Asumini Chatty ; des techniciens de l’OVD et de l’Office des Routes Kalemie, ainsi que des Inspecteurs de l’Inspection Générale des Finances (IGF) en mission à Kalemie, a visité les différents chantiers parsemés dans la ville en vue de se rendre compte de l’avancement des travaux.

Il s’agit,  entre autres,  du pont Mahito jetée sur la rivière Kalemie, un pont reliant la Cité à la Mairie en passant par le Camp Police (PNC) anciennement appelé « Camp TSHOMBE » qui deviendra par la suite « Camp Gendarmerie (DG) » dans la commune de Kalemie dont les taux d’exécution étant encore en cours, est déjà à 93% ; l’Institut Mahito qui, constituant la deuxième étape de sa visite avec la mission de l’Inspection Générale des Finances, était menacé d’écroulement par la rivière Kalemie ayant quitté son lit suite aux pluies diluviennes, mais a été remis à l’abri grâce aux travaux antiérosifs exécutés sur fonds propres du Gouvernement Provincial.

D’un chantier à un autre, cherchant à se rassurer de l’évolution d’avancement des travaux en prenant à témoin la mission de l’IGF, John Seya Kalunga a dû conduire, la même journée, ses hôtes à un autre endroit, toujours à Mahito, où une passerelle est en court d’être jeté sur la même rivière et que les travaux avancent à merveille.

Cap dans la Commune de la Lukuga, la commune la plus vaste parmi les trois communes que compose la ville de Kalemie, précisément sur l’avenue Kapangula où un autre pont est déjà jeté en remplacement d’une passerelle qui avait cédé à la pression des inondations de la rivière Lukuga à tel point que le trafic fut coupé. Ce pont comme celui de Mahito devenus de pimpant neuf, viennent de prendre des nouvelles dimensions différentes des anciennes configurations.

Cette visite semble être la première dans la ville depuis la publication du Gouverneur NGUNGWA I, II et III. C’était la course contre la montre. Pour permettre aux Inspecteurs de l’IGF à palper du doigt, la réalité sur la gestion de la chose publique et à couper court aux spéculations, aux pêcheurs en eau trouble, voire aux canaux sociaux, le Ministre Seya Kalunga John a terminé sa visite avec sa délégation provinciale et ses hôtes par l’Aéroport national de Kahinda où l’on démonte et on monte, en vue de la réutilisation, des maisons préfabriquées devenues vétustes que la Monusco a laissées.

A chaque chantier où on est passé, John Seya Kalunga, en gilet et casque de l’Office des Voiries et Drainage (OVD) comme le témoigne les images, ne cessait de fournir des explications aux Inspecteurs de l’IGF dans le but de justifier les dépenses engagées par le secteur des Infrastructures du Gouvernement Provincial du Tanganyika qu’il patronne.

A l’issue de la visite, le Ministre Provincial en Charge des Infrastructures, a déclaré, à la presse, que : « Nous sommes très heureux de la présence et surtout de l’accompagnement par des Inspecteurs de l’IGF, dans cette visite de ce jour étant donné que nous gérons la chose publique et nous avons le devoir de rendre compte de ce que nous faisons. Car, cette visite leur a permis de jeter un coup d’œil sur les travaux d’intérêt public que le Gouvernement Provincial du Tanganyika réalise. Certains pensent que le Gouvernement Provincial du Tanganyika tourne les pouces, or il n’en est pas question ». Et de conclure : « L’opinion publique se rendra compte, cette fois-ci, que le Gouvernement Provincial du Tanganyika est en train de travailler pour l’intérêt de sa population. Il y a des travaux qui s’effectuent et que les gens ne savent pas».

Et pour ses collègues du Budget et des Fiances : « l’œuvre déjà accomplie dans le secteur des Infrastructures n’est pas à démontrer. Les taux de réalisation témoignent à suffisance la bonne gestion de l’argent du contribuable congolais vivant au Tanganyika en général et Tanganyikais en particulier ».

Jonas K. Bonghatt