Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Tout en condamnant l’assassinat de son camarade, Chérubin Okende : Jean Mbuyu appelle à la mutualisation des efforts pour la construction d’une ‘’Société de paix pour tous’’

Le Cardinale Fridolin Ambongo, Archevêque métropolitain de Kinshasa, a officié mercredi 19 juillet 2023, une messe d’action de grâce en mémoire du député nationale Chérubin Okende, assassiné le jeudi 13 juillet. Plusieurs personnalités du pays ont pris part à cette célébration eucharistique en la Cathédrale Notre Dame du Congo. Parmi eux, l’Honorable député  Jean Mbuyu Luyongola qui, tout en condamnant l’assassinat de son collègue et porte-parole du parti politique ’’Ensemble pour la République’’, a appelé à la mutualisation des efforts de tous pour la construction d’une ‘’Société de paix pour tous’’.

D’après l’honorable, pour éviter ce genre d’incident à l’avenir, il y a lieu de bâtir ‘’une  société  de paix, sans milice privée, qui sécurise chaque citoyen et qui  doit être  porteuse d’espoir pour  tout celui qui choisit de vivre en République Démocratique du Congo’’.  Mais également, une société bienveillante qui respecte la vie humaine, a-t-il renchéri.

Plus jamais…

L’élu national a, par ailleurs, affirmé que la politique, c’est la divergence d’idéologies et cela ne peut en aucun cas être la raison des assassinats. «Évidemment  que les gens ont des idées différentes, c’est pour cela qu’il y a des partis politiques avec des idéologies différentes mais tous avec comme objectif de concourir au bien-être  de la communauté nationale. Et donc, pour cette raison-là, il est inacceptable que l’on supprime  la vie de quelqu’un parce qu’il a une opinion différente ou  parce qu’il n’est pas de même  tendance,  car juste à cause de son opinion, vous laissez ses enfants, sa femme, ses frères et sœurs  seuls, et  c’est inadmissible », a-t-il insisté.

Pour lui, apprendre  la disparition douloureuse et brutale de son collègue était pénible. ‘’Nous disons, plus jamais ça’’.

A l’en croire, Chérubin Okende  n’était pas seulement  son collègue  député national, ‘’mais un compagnon de lutte de longue date et  spécialement Co-paroissien, de la paroisse  Sacré-Cœur de la  Gombe’’ avec qui il échangeait assez régulièrement.

Et selon lui, l’homélie du Cardinal a synthétisé toutes les valeurs qui doivent gouverner notre société afin de nous permettre de quitter  la crise actuelle dans laquelle nous risquons de perdurer.

Il pense que la nouvelle génération doit   dire non à la violence, non au chantage,  non à la déshumanisation de l’homme, et construire une société meilleure que celle d’aujourd’hui, dans laquelle chacun pourra trouver  une raison de vivre, un espoir de vivre et une raison de croire en Dieu.

Lors de cette célébration qui avait pour but de présenter au Seigneur l’âme du défunt afin qu’il soit accueilli avec miséricorde, le Cardinal Ambongo a souligné que la construction d’une nation ne peut se faire sur des assassinats et des meurtres. Il a également déploré le manque de valeur accordé à la dignité humaine, l’absence de la considération pour les droits de l’homme, la culture de la violence et de l’intolérance qui prévaut dans le pays. ‘’Que gagne-t-on à vouloir mettre fin à la vie de son frère ? Nous retournons à la culture de la jungle. La personne humaine n’a plus de valeur, le culte des insultes, des intimidations a pris le dessus’’, a déploré l’homme de Dieu.  

D’après lui, chaque personne à sa propre valeur et que la diversité de pensée ne doit pas être considérée comme une menace. C’est ainsi qu’il a rappelé l’importance de vivre ensemble dans le respect mutuel.  Et selon lui, les meurtres qui se produisent en RDC, résultent  de l’intolérance. Pour ce faire, le Cardinal a appelé à la justice et à la non-violence.

Nelly Somba