Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Viens et vois Seigneur

J’ai regardé le monde, j’ai regardé le Congo, j’ai regardé l’Afrique. Seigneur, j’ai regardé les hommes, les Congolais, les Africains. J’ai vu la misère accablante des pauvres qui ne fait que s’accroître. Et j’ai entendu leur silence dû à la peur de la répression. J’ai vu toutes ces filles laides qui ne comptent pour personne. J’ai vu ces enfants abandonnés par leurs parents, et devenus enfants de la rue, devenus des kuluna. J’ai vu ces parents abandonnés par leurs enfants. J’ai vu les hôpitaux devenus des mouroirs, transformés en entreprises commerciales, entreprises de production. J’ai vu les cimetières qui ne désemplissent pas. J’ai vu la masse des opprimés, ceux qu’on rejette, ceux qu’on méprise, tous ceux qui travaillent sans avoir un mot à dire, sans avoir une responsabilité à prendre. J’ai vu tous ceux qui n’ont pas le bras assez long pour défendre leurs droits, droit à la vie, droit à la parole. (Une collection de M. l’Abbé José Mpundu) qui entendent, des yeux qui voient dans la nuit et des oreilles qui entendent le silence. Le silence de ton appel. Le silence de ton silence. Et ne me laisse pas seul. Aide-moi à voir qu’autour de moi d’autres hommes et femmes rêvent d’un monde nouveau, d’un Autre Congo, d’une Autre Afrique, d’autres hommes et femmes essayent de faire du neuf et de préparer le paradis. Je sais, Seigneur, qu’ils sont nombreux ceux et celles qui ont faim et soif de justice et de paix, miséricorde qui détruit le mal et sauve le malfaiteur. J’ai vu la foule des meurtris et des résignés. J’ai vu aussi les guerres, les guerres de prédation, les guerres d’occupation, la guerre de l’Est, de j’ai perçu ton appel, discret et insistant : « Viens et vois » Et j’ai peur. Il y en a d’autres, Seigneur, prendsen un autre. Moi, je ne sais pas. Moi, je ne peux pas. Moi, je n’ose pas. Mais, je connais ceux et celles qui ont faim et soif d’amour et de vérité, de fraternité et de liberté. Je sais, Seigneur, qu’ils sont nombreux à être levain et sel et lumière. Aide-moi à les trouver et aide-nous à partir, la main dans la un monde meilleur où il fait bon vivre en frères et sœurs réconciliés. Amen ! (Prière tirée et adaptée du livre de Paul Grostefan, car Dieu répond, Ed. Desclée, p. 15-18)