Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Vient de paraître : ‘‘Noir est le Dieu d’Israël’’ de l’écrivain et penseur libre Léonard Daro

L’ouvrage ‘’Noir est le Dieu d’Israël’’ vient de paraître aux éditions Croix du Salut. Œuvre de l’écrivain Léonard Daro, ce livre coiffe quelques belles histoires racontées dans la bible et explore des découvertes scientifiques. Contrairement aux légendes et à tous les récits scientifiques, Léonard Daro pense que tous les personnages bibliques, y compris Jésus-Christ, étaient des noirs. L’ouvrage est disponible en ligne à moindre coût. Il suffit de taper ‘’Noir est le Dieu d’Israël’’ sur Google pour suivre toutes les procédures.

Il soutient également que les Egyptiens antiques ainsi que les constructeurs des pyramides étaient des noirs. Cela est prouvé, entre autres, par l’historien grec Hérodote qui, cinq siècles avant Jésus-Christ, affirmait que les Egyptiens avaient la peau noire et les cheveux crépus et par le savant Sénégalais Cheikh Anta Diop qui, par les traces de mélanine trouvées sur les momies égyptiennes, a pu confirmer que les Egyptiens antiques étaient effectivement des nègres.

De là, l’auteur a remonté l’histoire jusqu’aux origines des Egyptiens dont l’ancêtre commun, selon la Bible, était Misraim, petit-fils de Noé. ‘’Puisque Misraim était noir, cela veut dire que Cham, son père, Noé, son grand père, et tous leurs ascendants jusqu’à Adam l’étaient aussi. Cela veut dire également que ses frères: Canaan, Cusch et Put étaient indéniablement comme lui. Or, Cusch étant l’ancêtre commun des Ethiopiens et Soudanais, Put l’ancêtre commun des Libyens et Canaan celui de Mésopotamiens, il va de soi que tous ces peuples avaient en commun, à l’époque, leurs caractéristiques négroïdes.

A sa sortie de l’arche, Noé avait trois fils: Cham, dont nous venons de parler ci-dessus, Sem et Japhet. Puisqu’on dit de Japhet qu’il était albinos, Sem devait être naturellement noir comme son père. Or, Sem est l’ancêtre d’Abraham, ancêtre commun de tous les Juifs dont parle la Bible. Et l’auteur de conclure que les personnages comme Isaac, Jacob, Moïse, David, Salomon, ainsi de suite, jusqu’à Jésus-Christ étaient tout simplement noirs’’, soutient l’auteur.

Par ailleurs, l’auteur relève que la Bible nous renvoie sans cesse à l’homme noir par des comparaisons à peine perceptibles. Par exemple, lorsqu’elle compare les cheveux des gens à de la laine. La laine n’étant rien d’autre que les poils de mouton, il devient facile de comprendre que cette comparaison renvoyait plutôt aux cheveux crépus dont parlait Hérodote. De même, la Bible compare la couleur des gens et même des anges à de l‘airain. Or l’airain est synonyme de bronze. Et le bronze est le métal utilisé pour la fabrication des statues comme celle de Patrice Emery Lumumba à Limete et celle de Laurent Désiré Kabila devant le Palais de la Nation. Il n’y a qu’à observer la couleur de ces statuts pour comprendre à quoi faisaient allusion les rédacteurs de la Bible.

Enfin, l’auteur relève que la Bible a, à plusieurs reprises, préféré se référer aux Egyptiens pour éviter de souligner le caractère négroïde de ses héros. Tel est le cas de Joseph et du peuple hébreux en Egypte (Gn 50: 11), de Moïse (Ex 2:16-19) et de l’apôtre Paul (Ac 21:36-37). Comme nous savons maintenant que les Egyptiens étaient noirs de peau, nous pouvons affirmer aujourd’hui que tous ces gens étaient de peau noire.

Notons que la publication de ce livre a bouleversé l’opinion occidentale, au point que le Président russe, Vladimir Poutine, n’a pas hésité à enfoncer le clou en dévoilant lui-même les vieilles images de l’église catholique orthodoxe montrant un Jésus tout noir.

 Grâce Daro