Switzerland

Greenpeace s’en prend aux gendarmes de la place financière

Des militants de Greenpeace ont installé trois têtes de singes devant le Palais fédéral mercredi pour accompagner leur plainte déposée contre les autorités de la place financière.

Trois énormes têtes de singes ont été déposées sur la place Fédérale à Berne mercredi en signe de protestation.

Trois énormes têtes de singes ont été déposées sur la place Fédérale à Berne mercredi en signe de protestation.

© Greenpeace/ Michael Würtenberg

Greenpeace a annoncé mercredi avoir déposé une plainte contre les autorités de surveillance de la place financière suisse, à savoir la FINMA (autorité fédérale de surveillance des marchés financiers), la CHS PP (commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle) et la BNS (Banque nationale suisse). Ces dernières sont accusées de laisser les banques et compagnies d’assurances financer la crise climatique.

Pour accompagner ce dépôt de plainte, des militants de l’ONG écologiste ont installé devant le parlement fédéral suisse à Berne trois énormes têtes de singes, aux yeux, oreilles et bouches fermés et couverts par des billets de banques.

«Dans leur mandat, les organismes de régulation doivent prendre en compte les questions climatiques», souligne Greenpeace dans un communiqué, en estimant que «la place financière suisse attise la crise climatique».

Investissements critiqués

«Les émissions de gaz à effet de serre induites par les flux financiers suisses sont massives et le comportement actuel des institutions financières suisses en matière d’investissement favorise un réchauffement climatique dévastateur», ajoute le communiqué.

«Les autorités de surveillance doivent intégrer les risques financiers climatiques dans leur mandat de surveillance et leur planification stratégique», réclame l’organisation dans sa plainte déposée auprès des Commissions de gestion du Parlement fédéral.

Federer interpellé

La mobilisation ces derniers mois en Suisse pour le climat a été notamment marquée par une action des écologistes ciblant le champion de tennis Roger Federer, sponsorisé par Credit Suisse, une banque qui selon eux a prêté des milliards de dollars à l’industrie des énergies fossiles.

En début d’année, 12 militants ont été acquittés en appel après avoir été condamnés en première instance à des amendes pour avoir fait irruption dans une succursale de Credit Suisse en 2018, déguisés en joueurs de tennis, pour interpeller le numéro 3 mondial qui associe son image à la banque.

( AFP/NXP )

Football news:

Juventus entließ Sarri (Nicolo Skira)
Messi schläft auf einer Anti-Coronavirus-Matratze. Auf dem Gewebe sind Nanopartikel aufgetragen, die das Virus zerstören
Andrea Agnelli: Ronaldo bleibt bei Juventus. Er ist die Stütze des Vereins
Mbappé traf mit Atalanta Bergamo in Die Champions League
Guardiola spielte gegen Madrid wieder ohne Stürmer. Zidane fand keine Antwort
Gattuso über Barça: Napoli muss den Everest besteigen
Lampard über das Bayern-Spiel: die Geschichte kennt die Spiele, in denen sich alles änderte. Chelsea muss glauben