logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Switzerland

La mission quasi impossible des chasseurs

Les politiciens des cantons alpins devaient se douter que cela finirait ainsi. A force d'assouplir la protection de la faune en faveur des lobbies de la chasse et des éleveurs, ils ont fait une loi particulièrement vulnérable devant le peuple. A Berne, il était facile de convaincre des sénateurs et amis des cantons voisins pour soutenir une loi plus laxiste et fédéraliste en matière de régulation. Mais devant le peuple, les animaux partent avec une longueur d'avance dans les cœurs. Ce sera la Suisse des villes contre la Suisse des champs.

Le tir préventif

On l'a déjà vu avec la loi sur les armes, les milieux de la gâchette ont de la peine à faire une majorité. Ici, la loi concoctée par leurs représentants contient des dispositions qui laissent planer un certain arbitraire cantonal en matière de protection. Dans les actuels districts francs, par exemple, qui sont actuellement des sanctuaires pour les espèces protégées, on devrait pouvoir tirer certaines à titre préventif, comme le loup. D'autres, comme le castor, le héron cendré, le cygne tuberculé ou le lynx sont également dans le viseur, à plus ou moins long terme.

Un vote cette année

Au moment où l'on parle de défendre la biodiversité, la nouvelle loi sur la chasse aura bien du mal à convaincre une majorité du peuple suisse de la suivre sur les sentiers de la régulation débridée. En trois mois, les organisations de protection de l'environnement ont récolté près de 100 000 signatures, autant que pour une initiative. Ils en ont validées et déposées ce lundi 65 000, qui suffisent largement pour un référendum, sur lequel on se prononcera probablement cette année encore.

Pour réussir leur campagne, les chasseurs devront y aller avec la fleur à leur fusil, voire des bouquets entiers!

En face, les référendaires devront se méfier d'un excès de confiance.

Eric Felley

Themes
ICO