Switzerland

Un conseiller de Trump veut une «action forte» contre TikTok

Le conseiller pour le commerce reproche à TikTok, appartenant à l’entreprise chinoise ByteDance, d’être utilisée à des fins d’espionnages par l’armée chinoise.

TikTok est propriété du groupe ByteDance basé à Pékin, en Chine.

TikTok est propriété du groupe ByteDance basé à Pékin, en Chine.

AFP

Le conseiller de la Maison-Blanche pour le commerce a dit dimanche attendre du président américain Donald Trump une «action forte» à l’encontre des applications chinoises TikTok et WeChat, dans un contexte de tensions entre Washington et Pékin.

Peter Navarro a dit sur la chaîne Fox News attendre une «action forte» de la part de Donald Trump à l’encontre de ces deux applications, qui, affirme-t-il, envoient toutes les données «vers des serveurs en Chine, directement chez les militaires chinois, le parti communiste chinois, et les agences (officielles) qui veulent voler notre propriété intellectuelle».

TikTok appartient au groupe chinois ByteDance et compte près d’un milliard d’utilisateurs dans le monde. WeChat est la principale application de messagerie en Chine avec plus d’un milliard d’utilisateurs. «Je pense que le président ne fait que commencer avec ces deux-là», a-t-il ajouté. Donald Trump avait en effet affirmé mardi qu’il étudiait la possibilité de bannir des États-Unis l’application TikTok.

La Chine se défend

La Chine a qualifié les propos du conseiller de la Maison-Blanche de «ridicules et étroits d’esprit», désignant les États-Unis comme «le véritable empire du piratage au monde».

«Cela fait longtemps qu’ils ont mené des cyberattaques de manière systématique et illégale, des opérations de surveillance et de vols de secrets à grande échelle», a dénoncé Hua Chunying, une porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, lors d’un point presse.

Peter Navarro a également accusé le patron de TikTok, l’Américain Kevin Mayer, ancien responsable des plateformes de streaming de Disney, d’être une «marionnette américaine».

Désinstallation demandée

Vendredi, le géant américain de la distribution en ligne Amazon a envoyé une note à ses salariés, leur demandant de supprimer cette application de leurs téléphones mobiles. Le groupe a réagi plusieurs heures plus tard, affirmant que ce mail était parti «par erreur». «Ils ont annoncé cela et ont fait marche arrière, ce qui montre le pouvoir du parti communiste chinois sur les entreprises américaines, et c’est le problème», selon Peter Navarro.

La banque américaine Wells Fargo a également demandé à ses salariés l’ayant installée sur leur téléphone professionnel de la désinstaller. Les équipes de la campagne démocrate pour l’élection présidentielle américaine ont également été priées de l’utiliser avec beaucoup de prudence, depuis un téléphone différent.

TikTok a souvent dû se défendre de ses liens avec la Chine, où sa maison mère possède une application similaire, sous un autre nom. Elle a toujours nié partager des données avec les autorités chinoises et assuré ne pas avoir l’intention d’accepter de telles requêtes.

( AFP/NXP )

Football news:

Bayern bestrafte Barcelona für die Verteidigung von 8 Mann. In diesem Spiel war Messi das Problem, nicht die Lösung
Die L ' Equipe setzte sich mit 2:8 gegen die Bayern Durch. Zum ersten mal erhielt diese Einschätzung der Trainer
Schande! Die Barça-Fans trafen nach dem 2:8 gegen die Bayern am Hotel
Der Bayer-Geschäftsführer bestätigte, dass Havertz den Verein verlassen will
Die Zerstörung von Barcelona - in GIFs von Tiktok Davis. Es ist besser als Highlights!
Messi könnte Barça verlassen, wenn es im Klub keine Veränderungen gibt. (COPE)^.Barcelona-Stürmer Lionel Messi könnte den Klub verlassen, behauptet COPE
Suarez hat eine perfekte Passgenauigkeit bei den Bayern – alles nur, weil er neunmal vom Mittelfeld gestartet ist