Cote d\'Ivoire
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

AIP/ 1ère édition de la Journée scientifique et communautaire de lutte contre le sida en Côte d’Ivoire

Abidjan, 1er déc 2022 (AIP)- Le Réseau ivoirien des organisations des personnes vivant avec le VIH (RIP+) a organisé, mercredi 30 novembre 2022, la première édition de la journée scientifique et communautaire de lutte contre le sida en Côte d’Ivoire (JosCo-CI), à Abidjan.

La célébration de la journée scientifique et communautaire de lutte contre le sida en Côte d’Ivoire (JosCo-CI) devra aider à remobiliser les acteurs contre les inégalités, qui freinent la lutte contre cette pandémie, car « malgré les avancées, la lutte contre le VIH/sida dans notre pays est marquée par un niveau de stigmatisation et de discrimination très élevé faites aux personnes vivant avec le VIH (PVVIH) et aux populations clés, à savoir, les travailleurs/euses du sexe, les hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes, les usagers de drogues, les populations carcérales”, a expliqué la présidente du conseil d’administration du RIP+, Léontine Sidjé.

“Aussi, les ruptures des produits pharmaceutiques et autres intrants ne concourent pas à rassurer les PVVIH sur toute l’étendue du territoire”, a-t-elle expliqué.

Le directeur pays ONU Sida, Henk Van Renteeghem, présentant le rapport mondial 2022, a pour sa part relevé que “les tendances en matière d’infection au VIH et de décès liés au sida dépendent de la disponibilité des services de lutte contre la maladie. Malheureusement, ces services de dépistage et de prise en charge stagnent. L’indifférence a glissé vers la négligence alors que s’il est une leçon que la pandémie de Covid 19 nous a enseigné, c’est que les pandémies ne peuvent être éradiquées nulle part tant qu’elles ne le sont pas partout ».

En réponse, le RIP+ organise après l’étude Indice de stigmatisation2.0, des activités de sensibilisation, des consultations juridiques et surtout, la vulgarisation de la loi portant régime de prévention, de protection et de répression en matière de lutte contre le VIH et le sida. « Votée depuis 2014, cette loi reste méconnue du grand public », affirme Mme Sidjé.

Pour mener à bien ces activités, le RIP+ souhaite un meilleur accompagnement à partir des financements locaux, dans un contexte où les partenaires internationaux amenuisent leurs accompagnements.

Le point d’orgue de cette JosCO-CI est le diner gala qui se tient, jeudi 1er décembre.

Co-organisé par l’ONG Alliance Côte d’Ivoire, en prélude à la Journée mondiale de lutte contre le sida (JMLS) célébrée chaque 1er décembre, ce cadre d’échanges s’est tenu sous le thème « poussons pour l’égalité », et sous l’égide du Programme national de lutte contre le sida (PNLS). 87 organisations de lutte contre le sida et certains partenaires étaient présents à ce forum.

(AIP)

tls/ask