Cote d\'Ivoire
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Côte d’Ivoire-AIP/Des innovations majeures prévues dans la lutte contre le VIH-Sida

Abidjan, 06 oct 2022 (AIP)- Le Programme national de lutte contre le Sida (PNLS) annonce des innovations majeures dans la lutte contre le VIH en Côte d’Ivoire.

Au cours d’un atelier de formation organisé du 27 au 30 septembre 2022 à Dabou en faveur  des acteurs des médias, le directeur coordonnateur du PNLS, le Pr Ehui Eboi, a énoncé que la première innovation concerne l’auto-dépistage VIH (ADVIH), un processus dans lequel la personne prélève elle-même l’échantillon (fluide oral ou sang), effectue le test pour le VIH et interprète le résultat dans un cadre privé ou avec une personne de confiance, conformément aux recommandations de l’OMS en 2015.

Un test du VIH abordable, un élément important pour combattre le virus. (Photo ONU).

Selon le professeur de médecine, l’auto-dépistage se fait par un autotest VIH (ATVIH) qui est un test de diagnostic rapide adapté pour l’auto-dépistage et utilisé pour l’orientation diagnostic du VIH. Il est défini comme un test unitaire à lecture visuelle, avec une réalisation simple et conçue pour donner un résultat dans un délai court.

“Les autotests VIH doivent être dispensés aux personnes ayant l’âge légal (16 ans révolus) requis du consentement pour réaliser un dépistage du VIH, tout en suivant la réglementation en vigueur”, a affirmé la responsable du service dépistage du PNLS, Dr Rosine N’Souho.

Les Médicaments utilisées pour la PrEP en Côte d’Ivoire

La seconde innovation apportée dans la lutte contre le VIH concerne la prophylaxie ou prévention pré- exposition (PrEP). A cet effet, un spécialiste du PNLS, Dr Cyprien Kouadjalé, a expliqué que, conformément aux recommandations de l’OMS en 2015, la Côte d’Ivoire a adopté, en mars 2019, une stratégie novatrice et complémentaires aux moyens de prévention du VIH, à savoir la PrEP.

“La PrEP consiste à prendre un comprimé journalier d’antirétroviraux chez les personnes séronégatives à haut risque de contracter le VIH par voie sexuelle”, a-t-il défini, ajoutant que les populations visées par la PrEP sont les adolescents et jeunes de 16 à 24 ans, les travailleurs du sexe, les usagers de drogues, les personnes demandeuses de sexe, les transgenres, etc. L’objectif visé par ces innovations, selon le directeur coordonnateur du PNLS, est d’arriver à l’horizon 2030 à l’élimination du VIH-Sida, un problème majeur de santé publique dans le pays.

Le Pr Ehui a fait le point de la situation épidémiologique en Côte d’Ivoire. Selon lui, environ 380.000 personnes vivent avec le VIH, notamment 361.147 adultes et 18.099 enfants. Cette population de PVVIH compte 66% de femmes et 34% d’hommes. A fin 2021, le taux de prévalence VIH en Côte d’Ivoire était de est de 1,94% (Spectrum 2022).

(AIP)

krk/kp