Cote d\'Ivoire
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Côte d’Ivoire-AIP/ L’OIT initie un atelier pour lutter contre le travail des enfants dans la chaîne de valeur du cacao

Abidjan, 29 sept 2022 (AIP)- L’Organisation internationale du travail (OIT) a initié mercredi 28 septembre 2022 à Abidjan, un atelier de  lancement de la phase 2 pour la conception d’un contrat à impact afin de lutter contre le travail des enfants dans la chaîne de valeur du cacao en Côte d’Ivoire.

Cette activité s’inscrit dans le cadre du projet ACCEL Africa (Accélérer l’action pour l’élimination du travail des enfants dans les chaines d’approvisionnement en Afrique). Elle est financée par le gouvernement des Pays-Bas et mis en œuvre par l’OIT depuis 2019.

Selon le directeur du Bureau pays OIT, Frédéric Lapeyre, il s’agit pour l’Organisation de continuer à promouvoir le dialogue social en continuant à évaluer les risques et les opportunités pour accélérer les actions dans l’élimination du travail des enfants en Côte d’Ivoire.

“Je voudrais marquer la disponibilité de l’OIT à accompagner les efforts des acteurs Ivoiriens dans leurs initiatives de lutte contre le travail des enfants”, a-t-il fait savoir.

En Côte d’Ivoire, le projet ACCEL Africa s’intéresse aux chaines d’approvisionnement du cacao et de l’or. Il met en œuvre des activités de terrain à Grand-Zattry (Soubré) et M’batto.

Il ressort de la première phase du projet réalisée entre mars 2020 et février 2021 que la mise en œuvre d’un contrat d’impact social est faisable en Côte d’Ivoire pour lutter contre le travail des enfants dans la chaîne de valeur du cacao.

Par ailleurs, l’étude a identifié, sur la base de critères rigoureux, deux modèles d’intervention en l’occurrence les cantines scolaires et les interventions pour l’amélioration de la qualité de l’éducation comme étant les plus appropriés au mécanisme de contrat d’impact social.

Lors d’une visite à Soubré dans le cadre de la COP 15 sur la lutte contre la désertification, le directeur régional adjoint de l’OIT pour l’Afrique, Peter Van Rooij, a présenté  les réalisations du projet  ACCEL Africa.

Il s’agit notamment de l’accès des producteurs à la Couverture maladie universelle (CMU) en vue de réduire la vulnérabilité des ménages et lutter contre le travail des enfants ainsi que l’appui aux associations villageoises d’épargne et de crédit (AVEC) qui bénéficie en majorité aux femmes.

(AIP)

zaar/fmo