Algeria

Le contentieux avec Meziane pousse Redjradj à la sortie

Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

Le contentieux entre le gardien Lyès Meziane et la direction du CSC au sein de la chambre de résolution des litiges n’a toujours pas connu son épilogue. En effet, auditionné la semaine précédente par la CNRL, l’ex-gardien du club constantinois s’est vu proposer un arrangement à l’amiable, mais l’intéressé a refusé. Il insiste à ce que l’accord portant résiliation de contrat et de séparation à l’amiable signé en 2020 avec le directeur général Rachid Redjradj soit exécuté. 

Cet accord de résiliation de contrat daté du 21 janvier 2020 à l’amiable entre la direction du CS Constantine et Lyès Meziane n’a pas cependant été exécuté. Plus de cinq mois après, Meziane, qui a dû céder sa place dans les derniers jours du mercato hivernal à l’autre gardien Rahmani dans l’effectif du club constantinois, n’a toujours pas été indemnisé en dépit d’une attestation de consentement mutuel signée entre l’intéressé et le directeur général du CSC, Rachid Redjradj.

Il y est stipulé en effet qu’“en contrepartie de la résiliation de son contrat de travail au CSC, Meziane doit percevoir, au plus tard le 28 février 2020, la somme globale de 22 850 000 (vingt-deux millions huit cent cinquante mille dinars) ; 350 000 (trois cent cinquante mille dinars) correspondant à trois mois de salaires (octobre, novembre, décembre) ; 18 900 000 (dix-huit millions neuf cent mille dinars) représentant l’indemnité de résiliation de contrat (18 mois de salaires).

Et 800 000 (huit cent mille dinars) représentant le bail de location et trois primes de matches non perçues”. Et de préciser qu’“au cas où cette somme de 22 850 000 (vingt-deux millions huit cent cinquante mille dinars) n’est pas reçue dans le compte de Meziane dans les délais (28 février), elle sera doublée”.

Du coup, conformément à cet accord, le CSC doit désormais payer la somme globale de 45 700 000 DA à Meziane, soit près de cinq milliards de centimes. Selon une source digne de foi, la CNRL doit trancher ces jours-ci ce litige. Suite à cette affaire justement, nous apprenons que Rachid Redjradj a été limogé de son poste et remplacé par Samir Medjoudj. La direction lui reproche la gestion de ce dossier et surtout d’avoir signé un accord défavorable et coûteux de séparation à l’amiable avec Meziane. 


SAMIR LAMARI

Football news:

Fomin about career abroad: I don't plan so: in 20 — FNL, in 22 — RPL, in 24 — Europe. I move step by step
Mendes suggested Manchester United's Fati as an alternative to Sancho. Barcelona will not sell the midfielder and will extend his contract
Sevilla goalkeeper bunu about the 11-meter shot: he Coached a penalty with Ocampos. He is hitting the same way as Jimenez
Coach Porto conceição can change Conte at the head of Inter
Hans-Dieter flick: I Think Tiago should play in the Premier League. He wants a new challenge
Coutinho can play against Barca. The contract does not specify a ban on his participation in the match
The real life thinking about to return to Zeballos. The decision is up to Zidane