logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
France

À Fréjus, Marine Le Pen se tourne vers les municipales

Ce week-end, Marine Le Pen fait sa rentrée à Fréjus. La présidente du Rassemblement national prononcera un discours tourné vers les municipales dans la ville administrée par le RN David Rachline, devenu l'un des symboles de la percée électorale du parti. « Marine Le Pen fera un discours de rentrée de mobilisation, mais elle parlera aussi de politique et des municipales », explique son conseiller Philippe Olivier.

Pour cette élection considérée comme une marche vers la présidentielle, le RN devrait adopter une stratégie d'ouverture à des personnalités hors du parti, comme Serge Federbusch à Paris ou le général à la retraite Bertrand de La Chesnais à Carpentras (Var). « Il faut faire des alliances. C'est ce qu'on essaye de faire depuis la présidentielle avec Nicolas Dupont-Aignan, Thierry Mariani, Jean-Paul Garraud, Hervé Juvin ou Andréa Kotarac », précise Philippe Olivier.

« Localisme »

Concernant le programme, les candidats du parti devraient appuyer sur le « localisme ». « Cela consiste probablement à rompre avec le jacobinisme et à avoir une meilleure répartition de ce qui peut être fait au niveau central et local. Renouer avec une politique d'aménagement du territoire », précise Hervé Juvin, eurodéputé inspirateur de cette politique.

Selon une note de la Fondation Jean-Jaurès publiée en exclusivité par Le Point, le RN est favori dans de nombreuses petites et moyennes villes, en particulier dans l'ancien bassin minier et le pourtour méditerranéen. Mais ses victoires dépendront de sa capacité à présenter des listes, ainsi que du maintien ou non des listes de ses adversaires en cas d'affrontement au deuxième tour.

« La PMA n'est pas dans les préoccupations premières des Français »

Ce rassemblement sera également l'occasion d'organiser un séminaire devant les députés et les eurodéputés pour les « amener à réfléchir à des idées de fond, arbitrer des sujets politiques, et homogénéiser la réflexion sur les grands sujets d'actualité », explique encore Philippe Olivier. Le séminaire sera notamment l'occasion de débattre de la PMA alors que Marine Le Pen cherche encore la bonne formule sur ce sujet clivant au sein de son parti. « C'est un sujet d'éthique, donc, c'est important, mais ce n'est pas dans les préoccupations premières des Français », balaye Philippe Olivier.

Ce week-end constituera aussi la rentrée de Génération nation, les jeunes du parti, présidé par Jordan Bardella, ancienne tête de liste aux européennes.

La convention de Marion Maréchal

Deux semaines plus tard se tiendra la convention de la droite organisée par les proches de Marion Maréchal sur le thème de « l'alternative au progressisme ». Selon nos informations, lundi dernier, en bureau politique, Marine Le Pen a fait comprendre que les membres du Rassemblement national feraient mieux de ne pas s'y rendre. Et que « seule la présence du trublion Gilbert Collard serait tolérée, car elle n'engagera pas le RN », dixit un membre du bureau politique. « Ils vont discuter, émettre des idées, c'est positif. [...] Mais nous ne sommes pas dans la même démarche : je suis la patronne d'un mouvement politique, ce qui n'est pas le cas de Marion », a déclaré, dimanche, Marine Le Pen à Hénin-Beaumont.

Lire aussi, Mais à quoi jouent Marion Maréchal et Éric Zemmour ?

Marion Maréchal et Marine Le Pen seront tout de même sur la même longueur d'onde sur un point : elles ont toutes les deux invité Laurent Alexandre, qui parlera d'intelligence artificielle.

All rights and copyright belongs to author:
Themes
ICO