France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

A Paris, Anne Hidalgo défend son bilan à mi-mandat et cultive le flou sur une nouvelle candidature aux municipales

La maire de la capitale a annoncé des initiatives pour un nouveau plan climat ambitieux. Emmanuel Grégoire, son premier adjoint, attend des signes d’encouragement au cas où elle ne souhaiterait pas se représenter en 2026.

Article réservé aux abonnés

C’est avec sons, lumières et odeurs qu’Anne Hidalgo a célébré son mi-mandat à l’Atelier des lumières, dans le 11e arrondissement de Paris, le 9 octobre. Une expérience immersive en forme d’autosatisfecit, avec un message aussi limpide que le scénario dystopique projeté sur les murs était désagréable – volutes d’une pollution accrue, odeur de goudron chauffé, hurlements d’un trafic routier démesuré… : voilà à quoi les Parisiens pourront échapper si la gauche reste au pouvoir ; voilà à quoi ressemblera Paris en 2034 si l’opposition conservatrice arrive aux affaires.

« Cela fait vingt ans que Paris est une ville de gauche et écologiste. Cela fait vingt ans qu’on met en doute nos capacités, et c’est encore pire depuis que c’est moi qui suis aux manettes, une femme, de gauche, issue de l’immigration », a conclu Anne Hidalgo qui, d’ici à la fin de son mandat, prendra, assure-t-elle, des initiatives pour un nouveau plan climat ambitieux. Avant d’affirmer, en réponse aux critiques : « Oui, il y a plein de choses à améliorer, mais franchement, il se passe des trucs bien quand même. »

L’opposition municipale n’a pu profiter de la soirée, elle n’était pas invitée. Ce qui n’empêche pas l’élue (Les Républicains) Rachida Dati de continuer à multiplier les sorties sur l’incurie supposée de la maire de Paris. Ni Pierre-Yves Bournazel, conseiller municipal proche d’Edouard Philippe et candidat putatif à l’élection municipale de 2026, de dresser son propre constat : « A mi-mandat, ce n’est ni l’horrible cataclysme décrit par Rachida Dati, ni la réussite exemplaire surjouée par les amis d’Anne Hidalgo. Paris mérite mieux. » Mieux faire, c’est ce que pense aussi le groupe écologiste, qui voudrait aller plus loin, plus vite, plus fort dans la transformation de la capitale.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés

Des rumeurs d’une primaire à gauche ont d’ailleurs ressurgi. C’est Yannick Jadot, ex-candidat à l’élection présidentielle, néosénateur et pourquoi pas futur candidat à la Mairie de Paris, qui a lancé l’idée en l’air. Ce qui crée des perturbations chez les écologistes.

Une réponse après les JO

Pour l’instant, à deux ans et demi des élections municipales, la majorité plurielle doit tenir. Même si elle paraît parfois usée par d’âpres négociations entre socialistes, communistes et écologistes, comme lors du remaniement municipal qui a suivi les élections sénatoriales, le 24 septembre 2023. « Nous sommes partis unis aux sénatoriales, conteste Rémi Féraud, sénateur socialiste et président du groupe au Conseil de Paris. La majorité est forte si on regarde la résolution des dossiers de fond. L’augmentation de la taxe foncière a été une décision difficile, mais la majorité était pour. »

Il vous reste 51.14% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Découvrir les offres multicomptes
  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.

Lecture restreinte

Votre abonnement n’autorise pas la lecture de cet article

Pour plus d’informations, merci de contacter notre service commercial.