France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

A Saint-Rivoire, une habitation protégée des incendies par un particulier

Samedi midi, les habitants de la colonie de Bodena, située dans une impasse à deux kilomètres de la ville de San Rivoal, sont très inquiets. Les flammes qui se sont rendues dans leur village ont dévasté une grande forêt de sapins à flanc de colline à 500 mètres de la maison. Soudain poussé par le vent, le feu s'est abattu en direction du Rivoal, un affluent du Duffin, qui sépare la forêt du village et des prairies.

"Irrespirable"

" La situation était très tendue, raconte Sylvain Le Treust, éleveur et ancien pompier volontaire au centre de secours de Shijun. Je suis Sdis (j'ai appelé le service d'incendie du département (ndlr) pour me dire la situation et m'a demandé s'ils pouvaient aider le camion. Au fil du temps, personne n'est venu. »

Live : Fire in Brittany

Aux dires de l'éleveur, la situation devenait intolérable." La fumée envahissait tout. J'ai réussi à convaincre ma voisine d'amener son animal. L'air n'était pas ventilé. »

Ce lundi, les pompiers continuaient à noyer les sapinières situées au-dessus du village.
Ce lundi, les pompiers Le combattant a continué à noyer la sapinière au-dessus du village. (PhotoDidier Déniel)

Barils d'eau et bulldozers

La compagne de Sylvain, actuellement en vacances en Auvergne, Milia Muracroix ne peut plus tenir le coup et demander de l'aide sur Facebook.

" Les gens ont été très sensibles. Immédiatement après, pas seulement la citerne à lisier chargée d'eau Environ 20 personnes, armées de deux taureaux et de quatre bonnes affaires, se sont jointes à nous. Ils sont venus de partout, de Treu, de Rammur, de Prunewourmenes. Des chasseurs de Huenan aussi. Est venu. »

Spectacle de désolation sur les hauteurs du coteau.
Spectacle de dévastation à flanc de coteau.(PhotoDidier Déniel)

Très vite, ces engins ont été sollicités pour ouvrir une large bande de feu le long du coteau et sur son côtés après avoir détruit le remblai.

" Ensuite, nous avons relevé le broyeur pour mouiller le marais et nettoyer un maximum de végétation, raconte Sylvain Le Treust, aidé d'un autre habitant de la commune, Nicolas Quentel, qui continue de travailler de longues heures. Jusqu'à ce que le feu soit éteint avec l'aide des filiales et des bénévoles. Vous avez peut-être pris le risque, mais vous avez gagné. a fait. En ce qui me concerne, j'ai perdu le tracteur presque dans le trou. "

" Les gens voulaient se sentir utiles "

Selon un autre résident de l'opération, Jack Tromur," Lower Marsh Le village aurait disparu de la carte s'il était occupé par le feu. Peut-être que le feu s'était propagé au village ".

Des cendres à perte de vue jusqu’au mont Saint-Michel.
Des cendres jusqu'au Mont Saint Michel. (Photo Didier Deniel)

Deux hommes se disent très impressionnés par ce débordement de solidarité. " La femme est venue spécialement de Giscliffe (56) et avait à manger et à boire pour tout le monde. Nous voulons que les gens se retrouvent utiles après un long épisode d'isolement covid. Je pense que c'était ", poursuit Jack.

La situation a été maîtrisée à 23h66 dimanche. Pour le soulagement des habitants comme Eve, 83 ans. " J'habite toujours ici. C'est le sixième incendie majeur que je vois dans la région. Nous sommes menacés depuis la mi-juillet. Plus Il est temps de réintroduire le bétail dans les pâturages et les friches. Ce n'est pas le cerf qui surmonter la végétation qui alimente le feu. »