France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Affaire Kulik : le spectre d’un troisième procès

Réservé aux abonnés

Willy Bardon, condamné pour le viol et le meurtre d’Élodie Kulik, retrouvée brûlée en 2002, a déposé un pourvoi en cassation dans l’espoir de faire annuler le verdict.

Par Valentine Arama
Jacky Kulik au proces de Douai, avec un portrait de sa fille Elodie.
Jacky Kulik au procès de Douai, avec un portrait de sa fille Élodie. © COURBE / MAXPPP / PHOTOPQR/VOIX DU NORD/MAXPPP

Temps de lecture : 8 min

En juillet 2021, les jurés pensaient avoir écrit l'épilogue d'un cold case vieux de presque vingt ans. Willy Bardon est condamné en appel à trente ans de réclusion criminelle par la cour d'assises du Nord pour l'enlèvement, la séquestration, le viol et le meurtre d'Élodie Kulik, cette jeune femme de 24 ans dont le corps carbonisé avait été retrouvé en janvier 2002 sur un terrain désaffecté à Tertry, dans la Somme. C'est la même peine qu'en première instance. Mais cette fois, la cour d'assises a estimé que le crime formait un « tout indissociable », là où celle de la Somme avait, en 2019, acquitté Willy Bardon du chef de meurtre. Jacky Kulik, le père d'Élodie, qui n'a jamais cessé de se battre pour la mémoire de sa fille, déclare en larmes devant les caméras : « J'ai tenu parole. J'avais...