France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Le cas de Sophie Le Tan. Jean-Marc Riser : "Je ne suis pas digne d'être pardonné"

Lors d'un contre-interrogatoire au tribunal d'Asize de Balan le vendredi 1er juillet, Jean-Marc Riser a continué à s'en tenir au scénario qu'il défendait depuis janvier 2021  : n'a pas fait de plan. Le meurtre de Sophie Le Tan, il a été pris d'un coup de fou qu'il n'a pu expliquer.

Depuis quelques jours,Jean-MarcReiserest époustouflant dans sa box. Les témoignages de ses ex-sociétés, chercheurs, psychologues, experts et témoins en tout genre lui ont déchiré le moral. Partiellement privé de sa parole, il était agité. Il a donc noirci de force la feuille volante qu'il a donnée à son conseiller assis devant lui de l'autre côté de la vitre. Vendredi, il a enfin pu s'exprimer. Sans ce masque, il " cachait sa honte ", MetPierre Juliat lui conseillèrent de l'enlever. Il attendait ça, tout le monde attendait ça. " Asize Magic " pourrait laisser espérer un rebond, comme l'a expliqué un de ses avocats à ce moment particulier. Immédiatement, il n'y a pas eu de magie ni de rebond. C'est juste l'histoire d'un drame joué dans une salle fermée au 6e étage de l'immeuble Schiltigheim.

" Je me sens bien "

Pendant près de trois heures de contre-interrogatoire, Jean-Marc...