France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Antifa : la mise en vente d'un jeu sur le site de la Fnac déclenche une polémique, l'enseigne le retire

Après plusieurs interpellations, notamment d'élus RN, sur les réseaux sociaux, un jeu baptisé "Antifa" a été retiré de la vente par l'enseigne. 

Créé par "La Horde", site antifasciste, le jeu Antifa propose aux joueurs de créer un groupe antifasciste et de mener des actions en réaction à des exactions d’extrême droite, explique le site. Édité en 2021, le jeu a été d'abord utilisé comme outil de formation et a été réédité cette année. 

Mais sa commercialisation n'est pas passée inaperçue, puisque rapidement des élus RN dans un premier temps ont alerté sur le contenu du jeu. C'est le cas notamment du député Edouard de Fournas, qui a récemment fait parlé de lui, à cause de son expulsion temporaire de l'Assemblée nationale en raison des troubles provoqués en séance à cause de ses propos jugés racistes. Il s'est indigné sur Twitter de l'existence de ce jeu. 

Case 1 : « je bloque une fac »
Case 2 : « je tabasse un militant de droite »
Case 3 : « j’attaque un meeting du RN »
Case 4 : « je lance un cocktail Molotov sur les CRS »

La @Fnac vous n’avez pas honte ? pic.twitter.com/wlSY6eJFam

— Grégoire de Fournas (@gdefournas) November 26, 2022

Le jeu indisponible sur le site de la Fnac

Mais il a fallu attendre l'interpellation publique sur Twitter du syndicat des commissaires de la police nationale pour que la Fnac réagisse à son tour publiquement. Le syndicat épingle en effet l'enseigne en écrivant : "Ce "jeu" est en vente à la Fnac. Un commentaire pour ainsi mettre en avant les antifas, qui cassent, incendient et agressent dans les manifestations ?" Ce à quoi l'enseigne a répondu faire le nécessaire pour que le jeu soit retiré des ventes.

Nous comprenons que la commercialisation de ce "jeu" ait pu heurter certains de nos publics. Nous faisons le nécessaire pour qu'il ne soit plus disponible dans les prochaines heures.

— Fnac (@Fnac) November 27, 2022

Ce lundi 28 novembre, il n'est en effet plus possible de trouver le jeu en question sur le site de la Fnac. Cette suppression du catalogue a également fait réagir l'organisation Action Antifasciste Paris-Banlieue, qui a à son tour épinglé la Fnac sur Twitter, comme l'a repéré BFM.  

L'enseigne a été questionnée sur le fait qu'elle vende "Le grand remplacement", "ce "livre" qui a inspiré Brenton Tarrant à commettre une tuerie de masse raciste en Nouvelle-Zélande", dénonce l'organisation, qui demande à l'enseigne si cet ouvrage sera également "censuré.