France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Argentine - Chili EN DIRECT : Les Pumas tiennent leur bonus offensif, les Condors veulent finir en beauté… Suivez le match avec nous

62e : Imhoff sort sur ses deux jambes, c'est toujours ça, remplacé par Jean Croix Mallia

62e : Juan Imhoff est étendu sur la pelouse, KO après un plaquage manqué...

Ce serait dommage que l'ailier du Racing 92 quitte la Coupe du monde sur cette action...

61e : Clemente Saavedra encore, quelle percée !!! Tout ça pour perdre le ballon un peu plus loin, mais quand même

59e : Sûrs de leurs forces, les Argentins avaient choisi la mêlée. Mais ils sont pénalisés dans un secteur qu'ils avaient écrasé jusqu'à présent ! Les mystères du rugby, toujours...

58e : On est plus proches du cinquième essai argentin que du premier chilien

Pénalité pour les Pumas à 5 m de la ligne chilienne, pour un hors-jeu. 

54e : Mais les Chiliens n’abdiquent pas !!! Magnifique contre-ruck avec, encore, le 3e ligne Clemente Saavedra dans le coup. Faudrait qu’ils marquent un essai, comme ils l’ont fait dans leurs trois premiers matchs

52e : BON, NON EN FAIT !!! La remise de Clemente Saavedra pour Bohme était en avant

Toutes les machines ont un coeur, sauf le vidéo arbitrage.

52e : ESSAI CHILIEN !!!! LA BEAUJOIRE EST EN FEU !!!

Jolie combinaison en touche entre le talonneur Bohme et le 3e ligne Saavedra qui lui remet. Le n°2 des Condors file dans l'en-but. Mais y aurait pas un en avant de passe ?

51e : Oh là, début de bagarre !

Autrement dit, des maillots accrochés et des petites poussettes.

50e : Pénaltouche chilienne

Ce serait sympa de ne pas repartir brocouille au pays de Pablo Neruda et d'Ivan Zamorano.

45e : L’ESSAI DU BONUS ARGENTIN !!! Martin Bogado, l’arrière argentin, se l’est (presque) pelé tout seul après un joli lancement d’attaque. Le n° 15 des Pumas s’est débarrassé de trois Condors avant d’aplatir

Bien sûr, Nicolas Sanchez et sa Corrèze en cathéter transforment (31-0).

44e : Un drapeau breton en tribunes ! Rien d’étonnant à Nantes, vu qu’on peut même en trouver à Vilnius ou à Melbourne

Non, je ne me lancerai pas sur le débat « Nantes et la Bretagne ».

42e : Superbe passe après contact d'Ayarza. Garafulic fait un tout droit derrière mais les Chiliens arrivent à poursuivre leur attaque jusqu'au 6e temps de jeu, avant un en avant

42e : Les Chiliens commencent la deuxième mi-temps comme ils ont fini la première, avec une excellente défense

16h02 : C'EST REPARTI !!!

15h47 : MI-TEMPS !!! L'Argentine a marqué trois essais et va chercher le quatrième, et donc le point de bonus, en deuxième période, pour revenir à hauteur du Japon

On se retrouve dans quelques minutes !

38e : Bon, c'est un peu soporifique cette fin de première période

37e : Rodrigo Isgro est de retour sur le terrain, les deux équipes sont à 15

35e : PAS D'ESSAI !!! J'aurais pu être arbitre vidéo (comme à peu près 99% des téléspectateurs, sur le coup)

35e : L'ESSAI DU BONUS POUR L'ARGENTINE ??? Recours à la vidéo, comme d'hab

Pour moi, Facundo Isa n'a pas aplati, sinon sur la jambe d'Ayarza. Après oui, il a aplati, mais il était en dehors du terrain.

34e : Oh le joli slalom de Fernandez, l'ouvreur chilien, pour échapper à la pression de la défense argentine

Comme quoi, un Condor peut avoir une démarche chaloupée.

33e : Ce sera donc un simple jaune pour l'ailier argentin Isgro, qui va revenir sur la pelouse dans 3 minutes

33e : Bon et bien les Chiliens résistent. En même temps, ils sont à 15 contre 14

31e : Superbe pénaltouche trouvée par Nicolas Sanchez, depuis la ligne médiane, à 5 m de la ligne chilienne

« Nico's on fire, Condors are terrified »

28e : Curieux de voir si Ayarza, l'arrière chilien, va rester en Pro D2 à Soyaux-Angoulême après sa belle Coupe du monde

26e : Et voilà, bunker. Les arbitres vidéo vont devoir dire s'il y a des circonstances atténuantes, ou si c'est rouge pour le Puma

26e : Vous le sentez le bunker? Plaquage haut de l'ailier argentin Isgro sur l'ouvreur chilien Fernandez

25e : Juan Cruz Mallia revient sur le banc, puisque Lucio Sinti a réussi son protocole commotion

Il est parvenu à dire où il se trouvait, quel est son lieu de naissance et quel est le nom du champion de monde de foot passé par Barcelone et Paris avant de signer à Miami.

23e : ESSAI DE CREEVY !

Pénaltouche, ballon porté, et vous avez compris la suite. Le talonneur de 38 ans étend sa vieille carcasse en terre promise, Nico Sanchez (34 ans) poursuit son 100% au pied et ça fait déjà 24-0.

20e : Le match de trop pour les Condors ?

Bon, il suffit d'écrire ça pour que les Chiliens récupèrent une pénalité en mêlée. « Chi, chi, chi... Le, le, le... Viva Chile !!! »

16e : BEN VOILA, LE DEUXIEME ESSAI ARGENTIN, DERRIERE CETTE PENALTOUCHE

Du grand classique avec un ballon porté, un pack qui avance et le 3e ligne aile Gonzalez Samso qui s'affale dans l'en-but chilien. Sanchez transforme (17-0).

15e : Nouvelle pénalité pour les Pumas à 3 mètres de la ligne d'en-but chilienne, après une faute du capitaine Sigren. Les Argentins choisissent la pénaltouche

13e : Et Nicolas Sanchez qui rajoute 3 points sur pénalité. 10-0 pour les Pumas

12e : Le centre argentin Cinti est remplacé par le Toulousain Mallia, le temps de passer un protocole commotion

Du grand classique dans le rugby, hélas.

9e : ESSAI DE NICOLAS SANCHEZ QUI S'OFFRE UN RECITAL POUR SA 100E

L'ouvreur s'infiltre dans la défense chilienne comme une belette dans un poulailler. Quatre Condors effacés, et c'est aplati. Et de plus, il transforme lui-même son essai (7-0).

8e : Rappelons que hier soir au même moment, les All Blacks menaient déjà 70-0 face à l'Italie

7e : Le grand coup de latte dans le ballon de Garufalic alors que les Argentins étaient à 2 mètres de la ligne, avant d'échapper la gonfle !!!

Du sursis pour les Condors.

5e : Première attaque d'envergure des Pumas mais les Condors récupèrent le ballon, gratté par Martinez devant Sanchez

4e : Bon, ça régale toujours autant le Chili pour le dernier match de sa première Coupe du monde

2e : C'est audacieux ça ! Les Chiliens tentent la pénalité depuis la ligne médiane, après un ballon enterré par Juan Imhoff, l'ailier argentin

Videla la tente. Il y a la direction, mais pas la puissance.

1er : Premier dégagement au pied de Nicolas Sanchez, depuis ses 22 mètres. Pas le dernier du match de l'ouvreur argentin

15h00 : VAAAAAAAAAMOS !!! C'EST PARTI !

14h57 : L'hymne argentin maintenant

Bon là, c'est davantage moi à 3 grammes. Mais l'ambiance semble folle à Nantes, comme dans presque tous les matchs de cette Coupe du monde jusqu'à présent. M6 annonce 15.000 Chiliens dans les tribunes.

14h54 : Les Chiliens chantent très bien leur hymne

Il y a tellement de casseroles chez les joueurs de rugby que quand c'est bien, il faut le dire aussi.

14h53 : D'ailleurs, Nicolas Sanchez entre en premier sur la pelouse de la Beaujoire

Les VALEURS, encore et toujours.

14h50 : La 100e de Nicolas Sanchez

Ce brave Nico, aujourd'hui à Brive (Pro D2), reste un joueur mystérieux, capable de se surpasser avec les Pumas mais parfois transparent lorsqu'il évoluait au Stade Français.

In his fourth Rugby World Cup, Nicolas Sanchez brings up 100 appearances for @lospumas 🇦🇷

He is Argentina's second most-capped player of all time#RWC2023 | #ARGvCHI pic.twitter.com/evZGiDKptx

— Rugby World Cup (@rugbyworldcup) September 30, 2023

14h31 : Et bonjour !!!

La victoire du Japon face aux Samoa (28-22), jeudi soir, a rendu les choses très claires. L’Argentine doit battre le Chili avec le bonus ce samedi pour afficher 9 points comme l’équipe nippone avant la confrontation directe le 8 octobre, qui décidera du second quart-de-finaliste de la poule D, au côté de l’Angleterre.

08h00 : Salut à vous, amis du tango et de l’asado !!!

Le stade de la Beaujoire va vivre un moment historique ce samedi : le premier duel 100 % sud-américain de l’histoire d’une Coupe du monde de rugby. Sauf énorme coup de théâtre, le public nantais devrait assister à une victoire argentine face au Chili, courageux néophyte de ce Mondial, qui aura toutefois du mal à éviter une quatrième défaite en autant de matchs. Le sélectionneur des Pumas Michael Cheika a choisi de faire tourner son effectif, et aligne six joueurs du plus de 30 ans dans le XV de départ : Juan Imhoff (35 ans), Jeronimo de la Fuente, promu capitaine (32 ans), Nicolas Sanchez (34 ans), Tomas Cubelli (34 ans), Facundo Isa (30 ans) et Agustin Creevy (38 ans).

» Parce qu’on a hâte de voir ce que nous préparent les Condors avant de s’envoler pour le Chili, on se retrouve à partir de 14h30