France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Au Caire, Emmanuel Macron annonce l'envoi d'un navire-hôpital français à Gaza

Emmanuel Macron tente de faire entendre la voix de la France dans le chaos du Proche-Orient, plaidant pour une relance du « processus de paix » en vue de créer un Etat palestinien. Se défendant de pratiquer un « double standard » entre victimes israéliennes et palestiniennes, il a annoncé l'envoi d'un navire-hôpital à Gaza en visite ce mercredi au Caire afin de « soutenir les hôpitaux » de Gaza.

En Israël, Emmanuel Macron prône une « coalition » internationale contre le Hamas

Le bâtiment « partira de Toulon dans les 48 prochaines heures », a-t-il précisé à l'issue d'un entretien avec son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi. « Un avion français se posera dès demain sur votre sol (..) pour livrer du matériel médical », a-t-il ajouté, en précisant que « d'autres suivront », alors que l'aide humanitaire s'accumule en Egypte depuis des jours avant de passer au compte-gouttes à Gaza au grand dam de l'ONU.

A la recherche d'une position d'équilibre

Présent à Amman en Jordanie plus tôt ce mercredi, Emmanuel Macron a également martelé que « toutes les vies se valent, toutes les victimes méritent notre compassion, notre engagement durable pour une paix juste et durable au Proche-Orient », alors que son hôte le roi Abdallah II de Jordanie, par exemple, a accusé l'Occident d'affirmer que « les vies palestiniennes valent moins que les vies israéliennes ». Abdallah II a redit la « nécessité absolue » d'« arrêter la guerre à Gaza » car « sa poursuite pourrait mener à une explosion dans la région ».

Alors que Le Caire fait partie des négociations pour la libération des plus de 200 otages enlevés en Israël par le Hamas, Emmanuel Macron a révélé le nouveau bilan des victimes françaises de l'attaque du Hamas : 31 morts et neuf otages. Emmanuel Macron, rattrapé lui-même par des attentats islamistes en France, tente de trouver une politique équilibrée dans la région, avec l'ambition d'y jouer un rôle pour tenter de surmonter le séisme provoqué par l'attaque du Hamas.

Ressusciter la solution à deux Etats

Il souhaite ainsi relancer la « solution à deux Etats », palestinien et israélien au point mort depuis des années, et territorialement très complexe du fait notamment de la colonisation israélienne en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, annexée qui rend impossible pour l'instant l'unité territoriale d'un hypothétique Etat palestinien.

« Il est difficile en ce moment de parler de la reprise d'un processus de paix », avait admis Emmanuel Macron mardi à Ramallah en Cisjordanie. « Mais elle est plus que jamais nécessaire » pour éviter que les « groupes terroristes les plus radicaux » ne continuent à prospérer, avait-il estimé.

Emmanuel Macron se rendra en Israël mardi pour rencontrer Benjamin Netanyahou

Au Caire, il a de nouveau défendu sa volonté de « parvenir enfin à la solution de deux Etats, Israël et la Palestine, vivant côte à côte en paix et en sécurité » jugeant que « ce n'est pas parce que cette idée est vieille qu'elle est devenue caduque ».

(Avec AFP)