France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Au Camp des Milles, Macron s'en prend aux «adorateurs et héritiers de la collaboration»

Arthur de Laborde, édité par Laura Laplaud 10h34, le 06 décembre 2022

À l'occasion du 10e anniversaire du Site-mémorial du Camp des Milles où 2.000 hommes, femmes et enfants juifs ont été déportés vers Auschwitz lors de la Seconde Guerre mondiale, le chef de l'État a donné un discours dans lequel il a reconnu "les crimes de l'État français". Dans son discours, le Président a attaqué, sans nommer, ses adversaires politiques.

En déplacement au Site-mémorial du Camp des Milles à Aix-en-Provence lundi, Emmanuel Macron a dénoncé lundi "les crimes de l'État français". Le régime de Vichy a interné sur place des milliers de Juifs et 2.000 d’entre eux furent déportés vers le camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau. Dans son discours, le Président s'en est pris aux "adorateurs et héritiers de la collaboration" tout en attaquant implicitement certains de ses adversaires politiques.

"Il ne tient qu'à nous de résister à ceux qui falsifient l'histoire"

Ce sont des mots qui sonnent d’abord comme une réponse à Éric Zemmour, selon qui le maréchal Pétain aurait sauvé des Juifs français. "La haine pour les Juifs des collaborateurs ne s'arrêta pas à la nationalité de leurs victimes", a-t-il lancé. Un peu plus tard, sans jamais le nommer, Emmanuel Macron semble encore viser le président du parti Reconquête. "Il ne tient qu'à nous de résister à ceux qui falsifient l'Histoire, [à ceux qui] feignent d'adopter la République tout en trahissant ses valeurs. Le régime de la collaboration continue malgré tout de recruter des adorateurs et il dispose toujours d'héritiers."

Puis, ce sont les extrêmes de droite comme de gauche qu'ils renvoient dos à dos : "Il nous faut refuser le révisionnisme des uns, l'euphémisme des autres." Seul l’enseignement peut briser la répétition de la tragédie, selon Emmanuel Macron qui a conclu son déplacement dans les Bouches-du-Rhône dans un collège, en participant à une réunion du Conseil national de la refondation (CNR).