logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
France

Basket - Equipe de France - Collet : «L'Argentine a joué un grand match et mérite la victoire»

Le match et les manques des Bleus : «D'abord, félicitations à l'Argentine pour cette victoire. Ils la mérite... On a l'habitude de dire que l'agressivité est la clé. Et de toute évidence, ce soir, ils ont joué avec plus d'agressivité que nous, notamment sur le plan défensif, mais pas seulement. On ne pouvait pas installer notre jeu, comme lors des précédents matches. C'était très dur pour nous ne serait-ce que d'exécuter les actions bien souvent... Ils mettaient tant de pression sur nos arrières que tout était difficile. Même monter la balle... Le seul moment où on est un peu revenu, on a malheureusement manqué des lancers-francs et on leur a, encore, donné quelques rebonds offensifs. Ça leur a permis de redémarrer, et après, le match était terminé...»  

L’Argentine qui a bénéficié d’un jour de plus de repos : «Un impact ? C'est certain (sourire)... Je ne veux pas chercher des excuses. Mais je le pense. Pour l'énergie, ce n'est pas juste qu'une équipe ait deux jours pour récupérer et se préparer, même s'ils ne savent pas quel sera leur adversaire le premier jour. Ils savent que ce sera l'une ou l'autre équipe, donc ils peuvent commencer à préparer les deux. Surtout, c'est un jour de plus de récupération, avec le voyage en prime... Quand on est déjà sur place, ce n'est pas pareil, mais quand vous devez faire 8h de voyage... En l’occurrence, on n'a pas fait d'entraînement hier (jeudi) soir parce que les joueurs étaient fatigués. Quoi qu'il en soit, l'Argentine a joué un grand match et mérite la victoire.»

Pas le même match que face aux USA : «L'agressivité défensive de l'Argentine n'avait rien à voir avec celle des Américains... Team USA jouait une bonne défense individuelle mais sans énormément d'aides. Ces gars, ils mettaient la pression à chaque fois. Et si l'un d'entre eux était battu, un autre venait fermer l'accès au cercle pour vous forcer à faire autre chose. L'esprit d'équipe était très différent et on ne s'est pas bien adapté à cette agressivité. On n'a pas assez bougé la balle, on a trop essayé de les battre, même quand un autre défenseur était en deuxième rideau. Ce n'est pas possible à ce niveau... On aurait dû mieux bouger la balle. L'autre moyen de trouver des solutions était d'être plus adroit au shoot. Depuis le début du tournoi, on a été très bon. Ce soir, on a été très mauvais... On n'a rentré que 7 de nos 31 tirs primés. Beaucoup de ces tirs étaient ouverts. On a aussi été très mauvais aux lancers. La seule fois où on aurait pu revenir, à -8, on en a manqué quatre de suite. Si on revenait à -4 ou -5, ce n'est pas la même chose...»

Propos recueillis en conférence de presse

Gobert : «Une domination complète de la première à la dernière minute»

Rudy Gobert (pivot de l’équipe de France) : «L'Argentine a été la meilleure équipe ce soir. De la première à la dernière minute... Ils ont été plus agressifs, ils ont plus joué en équipe, on ne pouvait pas placer une action... Une domination complète de la première à la dernière minute. (…) Je ne pense pas qu'ils nous ont surpris. On les a joués ne préparation, on les a vus jouer depuis. On connait leur style de jeu, ils courent partout, ils sont très agressifs, ils ont un très bon jeu de passe avec (Facundo) Campazzo, (Luis) Scola... Ils jouent très bien ensemble. On savait à quoi s'attendre, mais ils l'ont fait à un très haut niveau. Félicitations à eux, ils l'ont fait du début à la fin et on n'a pas pu sortir la tête de l'eau. Scola ? Mon rôle, ce n'est pas de défendre sur un gars en particulier, mais de stopper l'équipe et de limiter l'adversaire globalement. Il a fait du bon boulot. Dès qu'on avait un petit sur lui, il "postait", quand il avait un pivot en face, il s'écartait. Il a rentré plein de tirs compliqués à la fin, il nous a faits mal à l'intérieur au début et ça leur a donné une belle petite avance dans le premier quart.» (en conférence de presse)

All rights and copyright belongs to author:
Themes
ICO