France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Beluga perdu dans la Seine : Ce que l'on sait de la mort d'un cétacé euthanasié en transit

Les baleines blanches trouvées dans la Seine devaient être placées dans des réservoirs d'eau de mer pour être traitées à Ouistreum en Normandie avant d'être relâchées en pleine mer. Il a dû être euthanasié mercredi 10 août.

La fin tragique d'un béluga errant sur la Seine. Les bélugas ont été transportés par camion à Ouistrem, dans le Calvados, où ils ont été traités dans des réservoirs d'eau de mer puis relâchés dans la mer.[42] Tout ne s'est pas déroulé comme prévu pour l'animal, décédé mercredi 10 août. Description de son euthanasie pendant le transfert.

Début de l'opération de sauvetage à 21h00

Début de l'opération vers 21h00 à cette écluse de l'Eure. L'animal a été sorti de l'eau vers 5 heures du matin le mercredi 10 août. Le sauvetage s'est bien passé.

Après de nombreuses heures de préparation et d'efforts, les bélugas ont été sortis de l'eau. Félicitations à l'équipe des Relations d'avoir relevé ce défi, la première visite médicale a eu lieu et les résultats seront connus prochainement. pic.twitter.com/Vc8aBMKf6r

— Sea Shepherd France (@SeaShepherdFran) 10 août 2022

En sortant de l'eau Et le vétérinaire a pu faire une analyse de l'état de l'animal. Le cétacé mâle est "moins infectieux" mais "plus digestif", a annoncé Sea Shepherd sur son compte Twitter. La cause du problème était inconnue.

Les bélugas, mâles qui ne développent pas de maladies infectieuses, ne se nourrissent plus car ils ne digèrent plus. Même si la cause du problème n'est pas encore connue, les vétérinaires tenteront de restimuler la digestion.

— Sea Shepherd France (@SeaShepherdFran) 10 août 2022

Test effectué avant l'euthanasie

Béluga ce mercredi 10 août à 10h : 30 au Service d'Inspection Vétérinaire et Phytosanitaire aux Frontières (SIVEP) à Ouistreham. Il a dû y exercer son expertise vétérinaire pour prendre la décision de le transférer aux écluses de Ouistreham.

"La décision de l'euthanasier a été prise en concertation avec six vétérinaires", indique un communiqué du Calvados. Dans une vidéo postée sur Twitter, le colonel vétérinaire du Sdis 91 Florence Olivet Courtois explique : Il a été noté que les animaux étaient anoxiques (diminution de la quantité d'oxygène) et mal ventilés.

Une autopsie est en cours

"Ça suffit" et ça a causé des difficultés Les autopsies sur les animaux sont pratiquées par le Service de l'Etat (organisme Pelagis).