France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Bombardements russes: «Il n’y a aucune cible ici, ce sont des maisons, des jardins!»

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Dnipro (Ukraine).– Deux enfants jouent avec des fusils au milieu des décombres, et seules ces armes sont factices. Samedi 26 novembre, un missile russe est tombé vers 11 heures du matin dans la rue Kozhemiaky, dans un quartier résidentiel de Dnipro (oblast de Dnipropetrovsk, au sud de l’Ukraine), détruisant totalement ou partiellement une quinzaine de maisons. Un autre a endommagé la zone industrielle de Kursantskaya.

Newsletters

Découvrez les newsletters de Mediapart

Recevez directement l’info de votre choix : Quotidienne, Hebdo, Alerte, À l’air libre, Écologie, Enquête ...

Je découvre

Aujourd’hui sur Mediapart

Voir la Une du Journal

À ne pas manquer

À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique

Un magistrat ordonne la censure préalable d’une enquête de Mediapart

Saisi par l’avocat de Gaël Perdriau, le président du tribunal judiciaire de Paris a fait injonction à Mediapart de ne pas publier de nouvelles révélations sur les pratiques politiques du maire de Saint-Étienne, après celles du chantage à la sextape. Cette censure préalable, décidée sans débat contradictoire, est une attaque sans précédent contre la liberté de la presse.

par Edwy Plenel

Climat — Analyse

Jets de peinture et de soupe sur les œuvres d’art : « Ça vous choque ? Tant mieux ! »

Statue aspergée de peinture ce vendredi à Paris, jets de soupe et collages de mains ou de visages sur des tableaux : depuis des mois, des activistes du climat perturbent les grands musées internationaux. Est-ce si ridicule, alors que les gouvernements continuent d’échouer à mener les politiques nécessaires ?

par Jade Lindgaard

Protection de l’enfance : une mission sacrifiée — Enquête

Enfants maltraités mais obligés de patienter : les sacrifiés de la République

Bien que la justice ait identifié un danger au sein de leur famille, des centaines d’enfants sont laissés sans protection, à cause d’une pénurie de personnel et de places en foyer. Un phénomène dont les pouvoirs publics ignorent eux-mêmes l’ampleur. Mediapart a mené l’enquête pour la Journée internationale des droits de l’enfant, ce 20 novembre.

par Hugo Lemonier