France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Comptes rendus de coloscopie, d'accouchement... les données piratées à l'hôpital de Corbeil-Essonnes sont ultrasensibles

Selon France Info, il s’agit notamment de comptes rendus nominatifs de coloscopie, d'accouchement, d'examens gynécologiques… Ces informations intimes, disponibles sur le darknet, auraient déjà été consultées par plus de 11 000 personnes.

Des informations très sensibles et intimes disponibles sur le darknet. France Info révèle ce mardi 4 octobre la nature des données mises en ligne par les pirates à l’origine de l’attaque informatique de l’hôpital de Corbeil-Essonnes le 24 août dernier.

Il s’agit notamment de comptes rendus nominatifs de coloscopie, d'accouchement, d'examens gynécologiques… “Les demandes et comptes rendus d'examen pour des femmes atteintes de cancer du sein sont nombreux, explique la radio. On peut découvrir leurs antécédents, leur traitement médical et chirurgical, savoir si elles ont subi une mastectomie par exemple.”

Nos confrères ont même trouvé une demande d’autopsie sur un jeune patient mort à l'hôpital. Ces documents, censés rester secrets, auraient déjà été consultés par plus de 11 000 personnes.

Lockbit 3.0

Si pour l’heure ces informations sont uniquement disponibles sur le darknet, et donc difficilement accessibles pour le grand public, le risque est qu’elles se retrouvent sur le web classique ou qu'elles soient revendues à des fins malveillantes.

Les hackers Lockbit 3.0, à l’origine de cette attaque, avaient dans un premier temps exigé une rançon de 10 millions de dollars au centre hospitalier sud francilien (CHSF). N’ayant pas obtenu ce qu’ils demandaient, ils sont passés à l’acte en commençant à diffuser les données le 23 septembre. On en connaît désormais la nature.

A lire aussi : Cyberattaques des hôpitaux : "la menace est permanente" dans les établissements d'Occitanie, comment se préparent-ils ?