France

Coronavirus. Le bilan grimpe à 56 morts, un premier décès à Shanghaï

Le bilan de l’épidémie de pneumonie virale en Chine est monté à 56 morts et près de 2 000 personnes sont contaminées, ont indiqué dimanche les autorités, au lendemain de l’avertissement du président Xi Jinping sur une accélération de la propagation du coronavirus.

Si la quasi-totalité des cas ont été signalés en Chine, le coronavirus a aussi été détecté en Thaïlande, à Singapour, au Japon, en Corée du Sud, aux États-Unis, en Australie et en France où il s’agit des premiers cas en Europe.

Premier décès recensé à Shanghaï

L’épidémie de pneumonie virale en Chine a fait un mort à Shanghai, a annoncé dimanche le gouvernement local, la première victime du coronavirus dans la grande métropole financière de l’est du pays.

La victime est un homme de 88 ans qui avait déjà des problèmes de santé avant, a précisé le gouvernement dans un communiqué, ajoutant que 40 cas d’infections dans la ville avaient été confirmés jusqu’ici.

Une deuxième grande ville suspend les liaisons en bus

À Tianjin, ville chinoise de quelque 15 millions d’habitants, les liaisons en bus longue distance et les bus spécialement affrétés d’entrer dans la métropole et d’en sortir sont suspendus, ont annoncé, ce dimanche, les autorités, afin de contenir la propagation à travers le pays.

La veille, Pékin, qui dénombre 35 contaminations, avait pris la même décision. La capitale de 20 millions d’habitants, distante de plus d’un millier de kilomètres de Wuhan, s’est transformée en ville fantôme. Les autorités préférant annuler au dernier moment les célébrations du Nouvel an chinois.

À Wuhan, berceau de l’épidémie, pas de pétards, ni de danses du dragon non plus. Pour le Jour de l'an, les rues sont comme mortes, les rares passants se couvrant le visage avec un masque de protection dont le port est obligatoire.

56 millions d’habitants confinés

Les trains et les avions n’ont en principe plus le droit de quitter la ville depuis jeudi. Les pays occidentaux se mobilisent afin d’organiser dans les prochains jours l’évacuation de leurs ressortissants.

Outre Wuhan, pratiquement toute la province du Hubei est coupée du monde, portant le nombre total des habitants confinés à plus de 56 millions, soit presque la population de l’Afrique du Sud.

La France a pour sa part annoncé vendredi soir trois cas de contamination confirmés, présentés comme les premiers en Europe, l’Australie faisant état samedi de quatre malades, des personnes récemment rentrées de Chine.

Une demi-douzaine de pays d’Asie sont désormais touchés et un deuxième cas a été confirmé aux États-Unis. Un cas suspect a été détecté pour la première fois au Canada.

Taux de mortalité faible

L’étude des premiers cas tend toutefois à montrer que le taux de mortalité de ce virus baptisé 2019-nCoV, de la famille des coronavirus, est assez faible.

Ce taux « est pour l’instant de moins de 5 pour cent », juge le professeur français Yazdan Yazdanpanah, expert auprès de l’OMS et qui a pris en charge des patients en France.

Le Syndrome respiratoire aigu sévère, avec 774 morts dans le monde en 2002-2003 avait un taux de mortalité de 9,5 %.

Coronavirus. Le bilan grimpe à 56 morts, un premier décès à ShanghaïOuest-France.fr