France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Coupe du monde de rugby 2023 : Antoine Dupont de retour dans le groupe, la France pas encore qualifiée

Avec la victoire de la Nouvelle-Zélande face à l'Italie (96-17), ce vendredi, le XV de France n'est pas encore qualifié pour les quarts de finale de la Coupe du monde de rugby. Ce samedi 30 septembre, la FFR a annoncé le retour d'Antoine Dupont dans le groupe.

Le capitaine du XV de France, Antoine Dupont, opéré d'une fracture de la mâchoire à la suite d'un choc subi le 21 septembre, lors du match face à la Namibie, va rejoindre le groupe à Aix-en-Provence, a annoncé la Fédération française de rugby (FFR). Dans un communiqué, la FFR a ainsi écrit : "Suite à la visite médicale post-opératoire ayant eu lieu hier (vendredi), Antoine a été autorisé à reprendre une activité physique progressive dirigée. Cette activité se fera sous contrôle du staff médical du XV de France".

La Coupe du monde de rugby se poursuit durant le week-end. Ainsi, samedi 30 septembre, l'Argentine affrontera le Chili, à 15h. À 17h45, les Fidji rencontreront la Géorgie, avant le match Écosse - Roumanie à 21h. Dimanche 1er octobre, l'Australie rencontrera le Portugal, et l'Afrique du Sud jouera contre les Tonga.

Vendredi 29 septembre à Lyon, la Nouvelle-Zélande a infligé une correction à l'Italie en la battant 96-17. Les triples champions du monde ont montré de quoi ils étaient capables. Cette vicoitre empêche le XV de France de se qualifier d'office en quarts de finale de la Coupe du monde de rugby. 

À l'occasion de la Coupe du monde de rugby, BFM TV a partagé les résultats d'une enquête de l’agence Advent Consulting sur la popularité des Bleus. Selon cette étude, la popularité d'Antoine Dupont, le capitaine du XV de France, est équivalente à celle de l'acteur Jonathan Cohen. D'autres personnalités du rugby comme Romain Ntamack et Damian Penaud complètent ce podium.

Les All Blacks, triples champions du monde de rugby, ont bien entamé leur match contre l'Italie, vendredi 29 septembre. Après 35 minutes de jeu, les joueurs néo-zélandais ont inscrit six essais et mènent 42 à 3.

L'issue du match Italie - Nouvelle-Zélande est capitale pour la France. Ainsi, si la Nouvelle-Zélande perd face à l'Italie, vendredi 29 septembre, elle serait éliminée, puisqu'"elle aurait un retard de 7 ou 8 points sur la France", explique L'Équipe. Les Bleus seraient également qualifiés en quarts de la Coupe du monde de rugby si le match se terminait sur un nul.

La Coupe du monde de rugby 2023 se poursuit vendredi 29 septembre avec le match Italie - Nouvelle-Zélande. Une victoire sans bonus de la part des All Blacks serait une bonne chose pour la France, comme l'explique BFM TV. En effet, cela permettrait au XV de France de ne pas être éliminé, même s'il perd contre l'Italie. En revanche, les Bleus ne feraient plus partie de la compétition s'ils perdent contre l'Italie et si la Nouvelle-Zélande obtient deux bonus.

Dans le cadre de la Coupe du monde de rugby 2023, l'Italie rencontre la Nouvelle-Zélande, vendredi 29 septembre 2023. Le match, qui se joue à Lyon, doit commencer à 21 h. Il sera diffusé sur TF1, mais pourra aussi être suivi sur la radio RMC.

Dans un article pour Midi olympique, Gaël Fickou, centre du XV de France, s'est confié sur l'ambiance qui règne entre les Bleus. Il considère ainsi ses coéquipiers comme "une famille" et a aussi assuré que Fabien Galthié dirigeait bien le groupe.

La France est première de son groupe (le A) devant l'Italie et la Nouvelle-Zélande, qui vont s'affronter vendredi 29 septembre au soir. Dans le groupe B, l'Irlande est première devant l'Afrique du Sud et l'Écosse. Le Pays de Galles est en première place du groupe C, devant les Fidji et l'Australie. Enfin, l'Angleterre est première de son groupe, devant le Japon et les Samoa.

"C'est incroyable d'être de retour dans ce contexte, c'est un environnement unique en son genre. C'est vraiment bien d'avoir une deuxième chance et je vais essayer d'en profiter chaque jour. C'était difficile et frustrant. C'était une blessure au mollet qui n'aurait dû durer que quatre semaines, mais qui a fini par durer presque trois mois.C'était une période très frustrante, mais c'est le corps, c'est comme ça qu'il fonctionne. Nous avons fait tout ce qu’il fallait pour être en forme le plus rapidement possible, mais ça n'a pas marché" a expliqué l'ouvreur des Springboks.

Au contraire de l'Ecosse comme évoqué juste en dessous, les Fidji ne vont pas faire tourner l'effectif avec un seul changement face à la Géorgie. La compo : Droasese - Ravutaumada, Nayacalevu (c), Tuisova, Radradra - Tela, Kuruvoli - Botia, Mata, Tagitagivalu - Cirikidaveta, Nasilasila - Tagi, Matavesi, Mawi.
Remplaçants : Ikanivere, Ravai, Tawake, Mayanavanua, Tuisue, Lomani, Botitu, Habosi.

Pour affronter la Roumanie et rester en course pour la qualification avant le choc face à l'Irlande, l'Ecosse va faire son tourner son équipe. La compo : Smith - Graham, Harris, Redpath, Steyn - (o) Healy, (m) Price - Watson, M. Fagerson, Crosbie - Gilchrist (cap), Skinner - Sebastian, Ashman, Bhatti. Remplaçants : Matthews, Sutherland, Nel, Cummings, Darge, Horne, Kinghorn, Jones.

Mal en point, l'Australie est proche de l'élimination dans cette Coupe du monde. Si pour beaucoup Eddie Jones est responsable, il a le soutien de ses joueurs, du moins certains comme Tom Hooper. "Je pense que tout le monde est très heureux qu'il soit notre entraîneur en ce moment. Nous nous sommes très bien développés avec lui en tant que jeune équipe, il a eu la lourde tâche de faire progresser notre sport et j'ai certainement beaucoup appris en étant entraîné par lui".

Le géant deuxième ligne des Blacks est revenu sur l'importance capitale de la rencontre. C'est ça, la Coupe du monde. On a perdu contre la France (27-13, le 8 septembre), on doit gagner pour atteindre notre objectif. On en a parlé avant de venir en France. Chaque Coupe du monde est différente. Il y a une pression supplémentaire vu la forme des deux équipes."