France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Coupe du monde de rugby : «Écrasée sur le plan moral», «un retour vers le passé», la presse italienne égratigne les Azzurri

La presse italienne n’a pas mâché ses mots après la faillite collective de la Squadra Azzurra ce vendredi soir, face à la Nouvelle-Zélande (96-17).

Une faillite collective. Ce vendredi soir, lors de la troisième journée de la phase de groupes de la Coupe du monde de rugby, l’Italie a été écrasée par la Nouvelle-Zélande (96-17). Au-delà du résultat, les joueurs de Kieran Crowley n’ont pas été à la hauteur de l’enjeu, et notamment dans l’engagement, se montrant particulièrement amorphes, sans réaction. «Nous n'avons pas fait ce que nous pouvions et ce que nous avions prévu de faire, ils nous ont donné une très dure leçon de sport», a déclaré, après la rencontre, le capitaine italien Michele Lamaro.

À lire aussiCoupe du monde de rugby : «Ça s'est transformé en entraînement dirigé», regrette Kieran Crowley

« L'Italie est réduite à sa taille, humiliée, punie dans l'orgueil. »

Le Corriere della Sera

Et sans surprise, la presse italienne n’a pas manqué l’occasion d’égratigner la Squadra Azzurra après sa piètre prestation. Pour La Gazzetta dello Sport , celle-ci «revient brutalement sur terre» à la suite de ce (très) lourd revers. «Comme pour la Namibie et l'Uruguay, l'Italie a trop cédé en première mi-temps, elle a également été écrasée sur le plan moral, mais cette fois il n'y a eu aucune réaction après la pause», regrette par ailleurs le quotidien sportif numéro un de la «Botte».

À lire aussiCoupe du monde de rugby : en vidéo, le festin d’essais néo-zélandais contre l’Italie

Le Corriere della Sera évoque, lui aussi, un retour «sur terre». Il écrit : «L'Italie est réduite à sa taille, humiliée, punie dans l'orgueil et la présomption d'avoir pensé que cela pouvait être la bonne soirée contre le bon adversaire pour tenter de rendre inoubliable l'aventure française, peut-être trompée par les deux victoires contre la Namibie et l'Uruguay, peut-être vraiment loin de la réalité.»

À lire aussiXV de France : Antoine Dupont portera-t-il un masque pour son retour ?

« Tout à refaire. Tout est gaspillé. »

Sky Sport

Sky Sport , pour sa part, fait un parallèle avec les années précédentes, évoquant «un cauchemar», «un retour vers le passé» avec «des erreurs désormais oubliées qui réapparaissent, à commencer par de mauvais tacles, jusqu'à une attitude d'abandon sans aucun choc». Et se montre particulièrement pessimiste : «Tout à refaire. Tout est gaspillé. Onze mois d'une Italie différente dans l'esprit et dans le jeu, avec son propre style et le courage de prendre des risques, faite d'attaque et de rugby agréable. Tout a été annulé. Et recommencer sera difficile.»

À lire aussiCoupe du monde de rugby : victoire bonifiée indispensable pour les Springboks face aux Tonga

Troisième de la poule A, derrière la France et la Nouvelle-Zélande, l’Italie n’est pas encore éliminée de la compétition. Elle va jouer un match décisif vendredi prochain (21 heures), contre les Bleus. Mais il faudrait un petit concours de circonstances - et un exploit - pour qu’elle se qualifie pour la suite de ce Mondial 2023.