France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Covid-19 : ce qu’il faut savoir sur la campagne de vaccination qui démarre ce lundi

En pleine huitième vague de Covid-19, la campagne automnale de rappel contre l’épidémie débute ce lundi 3 octobre. Cette dernière est marquée par l’arrivée des nouveaux vaccins Pfizer et Moderna adaptés au nouveau variant Omicron, récemment approuvés par l’Agence européenne du médicament.

► Qui est concerné ?

La dose supplémentaire de vaccin n’est pas obligatoire. Elle est recommandée aux personnes âgées de plus de 60 ans, aux résidents d’Ehpad, aux personnes à risque de forme grave de la maladie (immunodéprimées et leur entourage, femmes enceintes) et aux professionnels des secteurs sanitaire et médico-social. Cela concernait au total plus de 17 millions de personnes.

Les personnes ne faisant pas partie de ces catégories mais souhaitant obtenir un rappel peuvent toutefois le faire s’ils le souhaitent. « La Haute Autorité de santé continue à nous dire de vacciner une population cible, les personnes fragiles, les plus de 60 ans, mais pas toute la population (…). Bien entendu, si vous souhaitez vous faire vacciner, vous pouvez vous faire vacciner », avait déclaré le 27 septembre le ministre de la santé François Braun au micro de France Info.

► Pourquoi de nouveaux vaccins ?

Dans ses recommandations, la Haute Autorité de santé privilégie l’administration des nouveaux vaccins dits « bivalents ». Ces derniers permettent à la fois de combattre la source originelle du Sars-CoV-2 mais aussi le nouveau variant Omicron.

Au total, trois vaccins sont mis à la disposition des professionnels de santé. Un vaccin Moderna protégeant contre la souche originelle et le sous-lignage BA-1 d’Omicron, un vaccin Pfizer aux mêmes propriétés, et un second vaccin Pfizer qui protège de la souche originelle et du sous-lignage BA-4 et BA-5 d’Omicron, devenus dominants. Ce dernier sera disponible à partir du 6 octobre.

► Quelles sont les conditions pour les recevoir ?

L’administration de ces vaccins « bivalents » ne fonctionne que pour les doses de rappel et non en primo-vaccination. Elle devra respecter les délais minimaux recommandés entre deux vaccinations, soit trois mois pour les personnes de 80 ans et plus, pour les résidents en Ehpad et pour les personnes immunodéprimées et six mois pour les autres.

En cas d’infection récente, un délai de trois mois est à prévoir entre l’infection et la dose de rappel pour les premières catégories et six mois pour la deuxième. La dose de rappel peut se recevoir dans les centres de vaccination encore ouverts, en pharmacie ou chez son médecin traitant.