France

Covid-19: comment le "modèle emmental" permet d'expliquer la propagation de l'épidémie

Le "modèle emmental" appliqué au Covid-19

Le "modèle emmental" appliqué au Covid-19 - Twitter / @MH30505831

Ce modèle conceptualisé initialement pour expliquer les accidents industriels permet d'illustrer, selon le Pr Karine Lacombe, ce combien il faut appliquer toutes les mesures barrières pour tarir l'épidémie.

À l'origine, il s'agit d'un modèle permettant d'expliquer des accidents industriels, qu'ils soient provoqués par l'homme ou par des causes naturelles. C'est le modèle "emmental", du nom de ce célèbre fromage suisse à pâte dure et, surtout, à multiples trous. Le Pr Karine Lacombe, infectiologue et cheffe de service des maladies infectieuses à l’hôpital Saint-Antoine de Paris, reprend ce modèle pour l'appliquer à l'épidémie de Covid-19 en France.

Développé au Royaume-Uni à la fin des années 1980 par Dante Orlandella et James Reason, le "Swiss cheese model" décrit le postulat suivant: même s'il existe plusieurs mécanismes pour éviter les imprévus ou les accidents, chacun d'eux possède des failles.

Si celles-ci sont "alignées", tels des trous situés au même endroit dans plusieurs tranches d'emmental, alors un accident peut se produire. Ce fut le cas pour des drames comme l'accident du Concorde en 2000 ou la catastrophe de Fukushima en 2011.

Empilement de mesures

Sur LCI dimanche, Karine Lacombe a expliqué en quoi cette grille d'analyse était susceptible d'expliquer l'inquiétante propagation actuelle du coronavirus. "Chaque tranche représente une action que l'on pourrait faire, soit pour éviter un accident, soit une action qui n'a pas été prise et qui a conduit à l'accident", a-t-elle décrit. Les trous illustrent combien chaque action prise contre l'épidémie ne peut être efficace à 100%.

"C'est l'empilement des différentes actions qui permet d'éviter l'accident industriel ou, ici, la contamination par le Covid-19", explique Karine Lacombe.

Ces actions, les Français en sont désormais familiers: la distanciation sociale, l'aération régulière des espaces clos, les masques, l'hygiène des mains, le dépistage, le traçage des contacts ou la désinfection des surfaces.

"Si on applique qu'une de ces mesures, voire deux ou trois, on peut ne pas empêcher le virus de passer", prévient l'infectiologue. En d'autres termes, ce ne serait qu'au fil d'une discipline renforcée et complète que la population pourrait espérer voir le Covid-19 entrer en rémission.

Jules Pecnard Journaliste BFMTV

Football news:

Faty est devenu socio Barça, mais ne pourra pas voter aux prochaines élections
José Mourinho: certains joueurs de Tottenham, venus rendre visite à LASK, Ludogorsk, pensent qu'ils n'ont pas leur place là-bas
Pioli à propos de 4:2 avec le Celtic:l'AC Milan n'a pas perdu la tête à 0:2 et a continué à jouer en équipe
Messi sera au PSG l'an prochain. Journaliste de RMC Sport à propos de l'attaquant du Barça
Suarez a passé un test de coronavirus négatif et sera de retour dans le groupe général de l'Atlético demain
Chelsea est prêt à vendre Rüdiger et Tomory en hiver. L'allemand s'est intéressé à Barcelone
Çalhanoğlu a marqué 18 buts en 7 ans. Seul Messi (36) est le plus grand parmi les joueurs du top 5 de l'Europa League