France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

vélo. Championnat de France : Audrey Cordon-Lagotto, l'incroyable doublé de Cholet

Championnat de France Féminin à Cholet

C'était (presque) impossible, alors elle l'a fait ! Deux jours après le sixième sacre de sa collection dans le mouvement chronométré, sa course fétiche, Audrey Cordon Lagotto (bientôt 33 ans), réalise un doublé assez fracassant dans la ville de Sholet. Seule contre tout (elle était la seule représentante de la Formation américaine Trek-Sega Fred running) et sur un parcours urbain qui n'a jamais répondu à ses qualités. Ses premiers mots en conférence de presse ? Il était une fois, elle n'avait rien. Tais-toi Audrey  ! " Je ne sais pas quoi dire pfff... ", a-t-elle d'abord avoué avant que son naturel (son éloquence) ne revienne apparemment dans un triple galop. ..

" Je me donnais 5 % de chance... "

" C'est quand même fou Qu'est-ce que je me suis donné avant le départ, avec 5 % de chances de gagner et pas plus de ", a-t-elle ajouté, elle a réussi à faire ses pronostics grâce au titre national. J'ai expliqué que j'étais capable de l'arrêter. (Plus magique)a été remportée en août 2020 par Grand Champion, autrement dit, sur sa terre qu'elle aime tant. La personne dont elle s'est enfuie) À la maison directement. Sur le papier, elle était plus rapide que moi. Mais je n'avais pas peur de gagner, j'ai déjà gagné (et donc dans le Morbihan), et ça a tout changé. Si je n'avais pas été champion de France avant, j'aurais probablement été à l'étroit au sprint, je n'aurais pas été convaincu moi-même. C'est de cette expérience dont j'ai parlé. Je ne suis pas né d'hier. Je peux encore conquérir les jeunes, je suis très heureuse ", sourit-elle, pas peu fière.

Et des larmes soudaines...

Comme le (actuel) Double Champion de France, les larmes n'étaient pas loin. Pourquoi a-t-elle soudainement fondu  ? Lors du prochain Tour de France (24-31 juillet), elle devrait concourir avec une tunique bleu-blanc-rouge sur l'épaule, parfaite pour sa carnation (le compte à rebours est lancé). "Je savais que la course était de retour au calendrier (elle n'avait pas eu lieu depuis 1989), donc c'était mon plus grand rêve de ma carrière ", a-t-elle avoué en s'arrachant la voix de la rizière. " Je ne pense pas que ce maillot sera applaudi de toute la France au bord de la route. C'est très émouvant pour moi. Je suis désolé ", avec ou sans tissu tricolore. Il s'est excusé auprès de ceux qui se sont imposées comme le fleuron du cyclisme féminin.

De là jusqu'à devenir une star en juillet  ? " Oh, ce n'est pas mon objectif, ", a-t-elle ri. " Je suis peut-être un de mes proches. Je veux juste être aimé par mon personnage. Ou pas  ! Ceux qui s'avouent en moi m'encouragent et les autres sont trop mauvais. Comme Thibaut Pinot et Thomas Voeckler , je tiens à remercier qui je suis, et je suis le seul... "C'est Il y en a beaucoup.

Dames  : 1. AUDREY CORDON-RAGOT, 3:06:36 à 120 km ; 2. G. Verhulst (Le Col) m.t.  ; 3 .N. ABGRALL (Stade Rochelais) à 0'16  ; 4.0'16 Belvédère (Valcar). 5. E. Duval (FDJ-Nouvelle Aquitaine) à 0'16 ; 6. S. Bideau (Saint-Michel Auber) à 17'' ; 7 ; J. Wiel (FDJ-Nouvelle Aquitaine) à 20'' 8. LE NET (FDJ-Nouvelle Aquitaine), 0'38  ; 9. Grossetête Duval (FDJ-Nouvelle Aquitaine)  ; 10. V. Berto (Cofidis)  ; 15. A. BIANNIC ( MOV) à 0'38… 18. S. LEVENEZ (Cofidis) à 38" ; 19. L. JOUNIER (Arkéa) à 42'' ; 20. A. FOUQUENET (Alcare) à 1'18''. 98 classements.