logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
France

Des bénévoles «veilleurs de mémoire dans les cimetières juifs»

Chargement de l'article suivant...

  1. Accueil
  2. Actualité
  3. Société

Devant la recrudescence des profanations, les conseils départementaux du Haut-Rhin et du Bas-Rhin ont mis en place des rondes de bénévoles.

Par Yolande Baldeweck

À Westhoffen, près de Strasbourg, 107 tombes ont été profanées par des signes nazis dans un cimetière juif.
À Westhoffen, près de Strasbourg, 107 tombes ont été profanées par des signes nazis dans un cimetière juif. Jean-Francois Badias/AP

Comment mettre fin aux profanations de cimetières israélites? Comment combattre l’antisémitisme? Depuis des années, cette question taraude les élus alsaciens. Car il y a déjà eu des atteintes à des sépultures juives par le passé, avant même la profanation du cimetière juif de Sarre-Union en 2015 et la dégradation de 250 tombes, qui a marqué les esprits. Les coupables, des lycéens mineurs à l’époque des faits, avaient été retrouvés. Ils ont écopé de peines de prison avec sursis et de travaux d’intérêt général. Mais le cimetière n’a toujours pas été remis en état…

Devant la recrudescence des profanations et autres actes haineux au cours des derniers mois, le conseil départemental du Haut-Rhin, en juin, puis celui du Bas-Rhin, début novembre, ont mis en place des «veilleurs de mémoire dans les cimetières juifs» de la région. Une vingtaine de bénévoles font des rondes régulières dans les cimetières. Aucun, pour l’heure, n’est juif. Il y a même un pasteur dans le nord de l’Alsace. Professeur

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 67 % à découvrir.

Abonnez-vous : 1€ pendant 2 mois

annulable à tout moment

Themes
ICO