France

Des clients précieux pour les opérateurs de transport

Pour les opérateurs de transports, le retour rapide des voyageurs d’affaires est essentiel. « Un voyageur sur quatre vole dans nos avions pour des motifs professionnels mais ces passagers représentent 40 % de notre chiffre d’affaires », explique Soline de Montremy, directrice générale des ventes globales et partenariats commerciaux à Air France. Ces passagers sont encore plus rentables lorsqu’ils voyagent dans la classe « business ». « La première classe et la classe affaires ne représentent que de 20 à 30 % des places mais font de 60 à 70 % de la recette du voyage », ajoute Paul Chiambaretto, professeur à la Montpellier Business School et spécialiste de l’aérien.

Les deux tiers des voyageurs professionnels choisissent cependant la classe économique ou, depuis sa création en 2009, la classe « premium economy ». Mais ils ont tendance à voler souvent et à choisir des billets plus chers car plus flexibles et à des horaires plus pratiques. Côté rail, « on compte 15 % de voyageurs d’affaires sur nos lignes, mais comme ils se déplacent davantage, ils représentent un tiers de notre trafic et 40 % de notre chiffre d’affaires », indique Jérôme Laffon, directeur marketing de Voyages SNCF. En train aussi, ils choisissent le plus souvent des billets flexibles.

Pour attirer et fidéliser ces clients, les compagnies aériennes, à commencer par Air France, se sont lancées dans une montée en gamme de leurs cabines ou de leurs salons d’aéroports. Le TGV, quant à lui, a créé depuis deux ans une nouvelle offre : la « Business 1re », sur une dizaine de destinations comme Paris, Lille, ou encore Nantes et Marseille. Mais les mentalités changent dans les entreprises : à la mi-septembre, EDF a ainsi décidé de ne plus autoriser les voyages en première classe.

La fidélisation passe aussi par des programmes individuels. Ce sont par exemple les fameux « miles » chez Air France qui, acquis au fil des voyages payés par leur employeur, permettent aux voyageurs de s’offrir des voyages personnels. Les tarifs ne font pas tout. « Les salariés et leurs entreprises sont de plus en plus sensibles à la question de l’environnement, note Soline de Montremy. Nous leur proposons de compenser l’impact carbone de leurs voyages en complément du programme de compensation existant de la compagnie. » Air France met aussi en avant l’utilisation d’avions plus sobres et sa participation à la recherche sur le biofuel.

À l’heure du coronavirus, les entreprises demandent surtout à être rassurées. Air France a réuni quelques grands groupes et fait intervenir des médecins pour leur expliquer les précautions sanitaires et les principes du filtrage de l’air en cabine. La SNCF insiste aussi sur ses règles de nettoyage et l’attention des chefs de bord.

Football news:

Roberto sur la victoire contre la Juventus: La meilleure réaction à l'excitation de Barcelone est un tel jeu
Ronald Koeman: Barcelone a disputé contre la Juventus le meilleur match de la saison. Nous avons eu beaucoup de moments
Messi a marqué 70 buts en phase de groupes Ligue des Champions. C'est un record
Les 4 buts de Messi cette saison sont marqués aux tirs au but. Trois pour Barcelone, un pour l'Argentine
Greenwood a marqué pour Manchester United en Ligue des Champions à l'âge de 19 ans 27 jours. Seul Rooney l'a fait à un plus jeune âge
Perez dirigeait Bartomeu. Barcelone répète derrière le Real ces dernières années. Le président de la Liga sur la Premier League européenne
Мората trois fois marqué le corner dans le match Juventus de turin - Barcelone