France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Deux immeubles désaffectés ravagés par un incendie à Rouen [Vidéos]

Un incendie a ravagé, samedi soir, deux immeubles désaffectés à Rouen.

Une soixantaine de pompiers ont été mobilisés pour éteindre l’incendie, la nuit dernière à Rouen.
Une soixantaine de pompiers ont été mobilisés pour éteindre l’incendie, la nuit dernière à Rouen. (Photo Lou Benoist/AFP)

Dans une ville de Rouen marquée par l’incendie de Lubrizol il y a quatre ans, deux immeubles désaffectés ont été détruits dans un incendie, samedi soir. « L’incendie est probablement lié à un squat, il n’y a pour l’heure pas de victime, les deux immeubles sont partiellement effondrés », a déclaré le maire de Rouen, Nicolas Mayer-Rossignol. « Le feu semble circonscrit à cette heure, le risque de propagation semble désormais écarté », a-t-il fait savoir vers minuit.

« Un immeuble désaffecté mais probablement squatté »

Le feu s’est déclaré au premier étage « d’un immeuble désaffecté mais probablement squatté » dans le quartier Saint-Julien, ont indiqué les pompiers. Ils ont été prévenus vers 18 h et ont constaté plusieurs départs de feu dans les étages à leur arrivée, ont-ils ajouté.

« Ces immeubles sont faits d’acier et de verre. Sous le feu, l’acier s’est ramolli », a expliqué Thomy Chauvel, commandant des opérations de secours, dans Paris-Normandie.

« C’était une fournaise »

« C’était une fournaise », a témoigné auprès de l’AFP Fatima El Khili, adjointe à la mairie de Rouen, présente sur place. « Les pompiers ont protégé un immeuble de bureau qui se trouvait derrière », a-t-elle dit. Une soixantaine de pompiers ont été mobilisés avec 26 engins. « Il y a deux blessés légers chez les pompiers, qui ont pu être soignés », a-t-elle indiqué.

De l’amiante dans ces immeubles datant des années 1970

Ces immeubles en verre et acier, qui datent des années 1970 et étaient vides depuis 2018, contiennent de l’amiante.

« Nous allons faire les analyses nécessaires pour vérifier qu’il n’y a pas de risque pour le voisinage » où se trouve notamment une école, a fait savoir Fatima El Khili.

Une réunion de crise se tiendra ce dimanche « pour décider de la suite, il s’agit évidemment de protéger la population ».

#Rouen | Deux immeubles désaffectés se sont effondrés dans le quartier Saint-Julien suite à l’incendie qui s’est déclaré en fin de journée.

Les opérations d’extinction et de déblaiement s’annoncent longues et délicates. pic.twitter.com/S1MUmIwnal

— Pompiers de France (@PompiersFR) October 1, 2023

Sur les réseaux sociaux, des internautes s’inquiétaient des éventuelles conséquences sanitaires de ces fumées, alors que Rouen a été marqué par l’incendie en septembre 2019 sur un site de lubrifiants automobiles de Lubrizol classé Seveso seuil haut. Il n’avait fait aucune victime mais avait provoqué un gigantesque panache de fumée noire et près de 10 000 tonnes de produits chimiques avaient brûlé.

En janvier 2023, un autre incendie a touché le site de Bolloré Logistics à Grand-Couronne, en Seine-Maritime, là encore sans faire de victimes. Il avait notamment touché un entrepôt où étaient stockées 12 000 batteries automobiles au lithium, sur un site industriel non classé Seveso.