France

Devant le Sénat, Jean Castex accélère sur l'obligation du masque et vante encore "les territoires"

Le port du masque sera rendu obligatoire dans les lieux publics clos "dès la semaine prochaine", a annoncé jeudi Jean Castex lors d’une déclaration de politique générale devant le Sénat en forme d’ode renouvelée aux "territoires". 

>>> À lire également : le masque sera obligatoire dès la semaine prochaine dans les lieux publics clos

"Le port du masque constitue avec le respect des gestes barrière une mesure de prévention et de protection efficace", a-t-il souligné, tout en précisant que "dans les locaux dits professionnels, cela suppose une évolution des protocoles sanitaires régissant les activités concernées".

"La France des territoires, c’est la France de la proximité, à laquelle nous devons impérativement faire confiance car c’est elle qui détient en large part les leviers du sursaut collectif"

"Réarmer les territoires"

Labourant le sillon creusé la veille devant l’Assemblée, le Premier ministre a répété à 30 reprises le mot "territoire" durant son heure de grand oral devant la chambre haute, autrement surnommée chambre… "des territoires", a-t-il rappelé. "Nous devons nous impliquer dans le déploiement des politiques publiques (..) dans les territoires, pour les adapter à la vie des gens dans nos régions, nos départements, nos cantons, nos communes, nos quartiers", a plaidé M. Castex.

"La France des territoires, c’est la France de la proximité, à laquelle nous devons impérativement faire confiance car c’est elle qui détient en large part les leviers du sursaut collectif", a-t-il poursuivi en plaidant pour "réarmer nos territoires".

"La République territoriale, c’est l’unité dans la diversité", a-t-il encore insisté, en confirmant la prochaine tenue d’une conférence nationale de territoires, ainsi que la présentation en Conseil des ministres avant la fin du mois d’un projet de loi organique ouvrant le droit à la différenciation et donc à davantage d’expérimentations locales. Il a également ouvert la porte à une gestion régionale d’une partie du réseau routier national que "l’État a bien du mal à entretenir".

Et il a décliné les actions déjà mises en place en faveur de la ruralité, du déploiement du service public avec les Maisons France service ou encore le plan "Petites villes de demain".

Récession attendue de 11%

Pour le reste de cette déclaration de politique générale, M. Castex a repris les thèmes développés devant les députés et qui lui ont valu une large approbation (345 voix pour, 177 contre et 43 abstentions) : plan de relance économique, urgence sociale, transition écologique… 

"Pour 2020 nous prévoyons à ce jour une récession de 11%, soit la récession la plus sévère depuis que les comptes nationaux ont été créés", a fait valoir le chef du gouvernement. "Derrière les données comptables, des drames humains, des territoires meurtris. Tout cela nous devons le prévoir, l’accompagner, le soulager", a-t-il ajouté.

Jean Castex a salué au passage le rôle de l’Union européenne qui financera à hauteur de 35 milliards d’euros le plan de relance français, soit le tiers du total (100 milliards). Il a également annoncé l’organisation d’une "conférence nationale du handicap", sans en préciser la date, redoutant que les personnes handicapées soient "fortement affectées par la crise économique".

Football news:

Fulham est retourné à la sous-marine, a gagné 135 millions de livres et a ruiné le conte de Brentford. Tout a été décidé par la Ruse du défenseur et l'erreur loufoque du gardien
Fabinho: on se souviendra de Liverpool pour toujours. Le titre en sous-marin-spécial, parce que j'ai dû attendre si longtemps
Tuchel a demandé au PSG d'acheter Alaba au Bayern. Le joueur voulait recevoir plus de 20 millions d'euros par an
Messi-casillasu: Vous êtes un gardien incroyable. C'était une belle rivalité qui faisait se surpasser
Ferran Torres: Ronaldo est devenu le meilleur. Il est un exemple pour tous ceux qui veulent atteindre le maximum dans le football
Barcelone ne peut s'entendre avec ter Stegen sur un nouveau contrat. Le gardien veut rester
Nous avons appris comment le logo fascinant de l'Islande est apparu: Game of Thrones n'a rien à voir, la source de l'audace – les succès de l'équipe nationale