France

DIRECT. Covid en France : pour Olivier Véran, "la situation va s'alourdir, quoi que nous fassions"

DIRECT. Covid en France : pour Olivier Véran, "la situation va s'alourdir, quoi que nous fassions" COVID FRANCE. Plus de 42 000 nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés en 24h, vendredi 23 octobre. Samedi, le ministre de la Santé craint une aggravation de la situation sanitaire du pays "dans les prochains jours et semaines, quoi que nous fassions".

  • "La situation va s'alourdir dans les prochains jours et semaines, quoi que nous fassions", a affirmé Olivier Véran, à l’Assemblée nationale, samedi 24 octobre. Évoquant les formes graves qui arrivent environ 15 jours après les "diagnostics de la maladie", le ministre de la Santé exprime une crainte d’"aggravation pour nos hôpitaux". Ce dernier rappelle également que plus de 45% des lits de réanimation sont actuellement occupés par des patients infectés par le Covid-19. 
  • Depuis vendredi 23 octobre à minuit, le couvre-feu concerne désormais 46 millions de Français, dans 54 départements, soit les deux-tiers de la population du pays. Les déplacements ne sont pas autorisés, sauf motif impérieux, entre 21h et 6h pour ralentir la propagation du coronavirus. 
  • L’Assemblée nationale examine, à partir du samedi 24 octobre, le projet de loi qui prévoit la prolongation de l’état d’urgence sanitaire. Mis en place par décret, il ne peut durer plus d’un mois sans le vote d’une loi. Le gouvernement prévoit sa prolongation jusqu’au 16 février, avec des restrictions possibles jusqu’au 1er avril. Il s’agit notamment d’un passage obligé pour rallonger la période de couvre-feu, voulu pour six semaines par le gouvernement. Olivier Véran décrit "un texte de responsabilité pour nous permettre de protéger activement les Français dans cette période qui sera longue et difficile". 
  • Emmanuel Macron a évoqué un possible "reconfinement", lors d’un déplacement dans un hôpital de Pontoise, dans le Val-d’Oise.  "On va évaluer chaque semaine l'efficacité des mesures prises. […] Ces mesures, de manière certaine, je peux vous le dire aujourd'hui, n'ont pas vocation à être réduites, mais elles seront peut-être renforcées si elles ne sont pas suffisamment efficaces", a déclaré le président, cité par Le Parisien. "Nous avons préparé ces scénarios, qui peuvent aller jusqu'au reconfinement local", a-t-il ajouté selon Franceinfo. 

Lire aussi

13:41 - "La situation va s'alourdir dans les prochains jours et semaines, quoi que nous fassions", affirme Olivier Vér

Devant les députés, le ministre de la Santé s’est montré inquiet sur l’aggravation de l’épidémie. "La situation va s'alourdir dans les prochains jours et semaines, quoi que nous fassions", a-t-il déclaré, évoquant notamment le décalage avec le diagnostic du Covid-19 et l’apparition de formes graves. D’autant plus que plus de 45% des places en soins intensifs sont aujourd’hui occupées par des patients atteints du coronavirus. 

Le dernier bilan de Santé publique France est tombé vendredi. Comme attendu, le cap du million de cas vient d'être franchi, avec 1 041 075 de personnes contaminées depuis le début de l'épidémie du Covid-19. Plus de 42 000 nouveaux cas ont été enregistrés en 24 heures, avec exactement 42 032 nouvelles personnes testées positives. Un nouveau record. On compte près de 300 décès de plus dans la journée, avec précisément 298 morts.

  • 1 041 075 cas confirmés par PCR (Ehpad compris), soit 42 032 de plus
  • 57 261 cas en Ehpad (chiffre mis à jour ce soir)
  • 34 508 décès au total (Ehpad compris), soit 298 de plus
  • 23 382 décès à l'hôpital, soit 184 de plus
  • 11 126 décès en Ehpad, soit 114 de plus depuis mardi
  • 15 008 hospitalisations en cours, soit 976 de plus
  • 2441 personnes actuellement en réanimation, soit 122 de plus
  • 109 486 personnes sorties de l'hôpital, soit 887 de plus
  • Taux de positivité des tests : 15,1%, soit 0,8 point de plus
  • 2073 clusters en cours d'investigation, soit 118 de plus
  • 91 départements en vulnérabilité élevée, stable

NB : les données relatives aux personnes hospitalisées et en réanimation présentées ci-dessus correspondent au nombre de patients en cours de soins et non au cumul depuis le début de l'épidémie. De même, l'évolution des hospitalisations et des cas en réanimation en 24 heures correspond à des chiffres net, tenant compte des guérisons et des décès. Dans les dernières 24 heures, en brut, 1998 hospitalisations de plus ont été enregistrées et 262 admissions en réanimation.

Dans son dernier bulletin épidémiologique, publié jeudi 22 octobre dans la soirée, Santé publique France rapporte une "forte augmentation" des indicateurs liés au Covid-19 pour la semaine 42 (du 12 au 18 octobre 2020). SPF alerte particulièrement des 65 ans et plus : on compte six fois plus de cas et cinq fois plus d’hospitalisations et d’admissions en réanimation en comparaison à début septembre. Au niveau national, les taux de positivité des tests et d'incidence ont tous les deux augmenté entre S41 et S42 (dans toutes les classes d'âge). Après avoir observé une stabilité en S41, les nouvelles admissions en réanimation repartent drastiquement à la hausse (+48%). Voici ce qu'il faut retenir point par point :

  • Les indicateurs épidémiologique observent une forte hausse. Le taux d'incidence national (nombre de cas pour 100 000 habitants), est désormais de 251 (182 en S41). Désormais, tous les départements sont au-dessus du seuil d’alerte de 50/100 000 habitants. Le taux de positivité des tests est de 13,7% (12,3% en S41). Il est désormais supérieur à 5% dans tous les départements de France métropolitaine et supérieur à 10% pour 62 départements. Les taux de positivité les plus élevés étaient rapportés dans la Loire (23,5%), en Isère (21,7%), en Haute-Loire (20,6%).
  • Les cas confirmés et cas contact augmentent sensiblement. Une augmentation très importante du nombre de nouveaux cas et de nouvelles personnes-contacts à risque identifiés par Santé publique France est observée en S42 pour la 2e semaine consécutive. Le nombre de cas de Covid-19 confirmés a augmenté de 39%.
  • En milieu hospitalier, après une baisse en S39 et en S40, et pour la 2ème semaine consécutive, le nombre de passages pour suspicion de Covid-19 dans l’activité totale était en hausse dans toutes les régions de France métropolitaine (+35% par rapport à S41). A noter que ce chiffre est en baisse en outre-mer. Les déclarations de nouvelles hospitalisations pour COVID-19 ont augmenté en semaine 42 (+48%) Les régions les plus concernées sont Auvergne-Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur,  Île-de-France et Hauts-de-France. SPF note une reprise de l'augmentation des admissions en réanimation (+48% entre S41 et S42), après une stabilisation observée entre S40 et S41.
  • Concernant les décès, le nombre hebdomadaire au niveau national a fortement augmenté : +40% entre les semaines 41 et 42 (de 546 décès en S41 à 764 en S42).
  • Le nombre d’actes SOS Médecins pour suspicion de Covid-19 a augmenté entre S41 et S42 (+15%). Cette hausse concerne exclusivement les adultes et semble s’intensifier par rapport à la semaine 41 chez les adultes de 45-74 ans (+35%) et de 75 ans et plus (+26%).

Nous avons élaboré une carte de synthèse donnant un aperçu de la situation du coronavirus en France, mise à jour au quotidien. Y figurent une série d'indicateurs clés comme les données hospitalières, les décès, les guérisons, mais aussi des statistiques sur la progression du virus comme le taux de positivité des tests, le taux d'incidence, le "R effectif". La classification de chaque département est aussi mentionnée (rouge, alerte renforcée, alerte maximale, en vulnérabilité modérée ou élevée...). 

Retrouvez tous les détails sur cette cartographie et le point complet par département dans notre article sur la carte du Covid en France. 

Derniers articles sur le coronavirus

Football news:

La finale de la première Ligue des conférences aura lieu à Tirana le 25 mai 2022
L'Espagne jouera avec l'Italie, la France - avec la Belgique dans les éliminatoires de la Ligue des Nations. Le tournoi final aura lieu à Milan et à Turin
Sulscher Pro Fred: il a eu la chance de rester sur le terrain en 1ère mi-temps. Son deuxième carton jaune n'est pas une faute
Le Real Madrid pourrait licencier Zidane si le Club perd contre Gladbach en Ligue des Champions (COPE)
Barcelone ne paiera pas les salaires des joueurs pour janvier
Ramos se penche sur le départ du Real Madrid (Onda Cero)
Barcelone a entamé des négociations avec Dembélé sur un nouveau contrat. Le Club connaît l'intérêt de Manchester United pour le joueur