France

DIRECT. Manifestation du 24 janvier : une arrivée sous tension à Paris, les chiffres

DIRECT. Manifestation du 24 janvier : une arrivée sous tension à Paris, les chiffres MANIFESTATIONS. Vendredi 24 janvier, de nombreuses manifestations ont lieu à Paris et en province. D'après la CGT, plus de 350 000 manifestants ont défilé à Paris et 180 000 à Marseille. Un important dispositif policier a été mis en place dans la capitale, à la Concorde, pour éviter tout débordement.

L'essentiel

  • Ce vendredi 24 janvier a lieu la septième journée de mobilisation contre la réforme des retraites, dont le projet de loi est présenté ce jour en Conseil des ministres, dernière étape avant son examen au Parlement. Des manifestations se tiennent un peu partout en France tout au long de la journée, suite à l'appel de l'intersyndicale (CGT, FO, Solidaires, FSU, CFE-CGC et organisations de jeunesse)
  • A Paris, la manifestation se tenait à partir de 11 heures. Le cortège défilait entre République et Concorde, en passant par le boulevard Saint-Martin, le boulevard Sébastopol, la place du Châtelet et les quais de Seine. Aux alentours de 15 heures, les manifestants sont arrivés à la Concorde. Un important dispositif policier attendait le cortège pour éviter que les manifestant ne pénètrent l'Elysée et l'Assemblée nationale. 
  • Des manifestations ont lieu également à Lyon (Manufacture des Tabacs, 11h30), Marseille (10h30, porte d'Aix)... Pour retrouvez l'ensemble des cortèges annoncés en régions, rendez-vous sur la carte interactive de la CGT. On note aussi l'organisation de retraites aux flambeaux à partir de 18 heures dans 150 villes de France.
  • Dans les transports, c'est le retour des perturbations ce vendredi 24 janvier. Retrouvez toutes les infos trafic et les prévisions sur notre page spéciale grève SNCF/RATP.

En direct

Vendredi 24 janvier, le taux de grévistes dans la fonction publique était de 4,42% d'après Bercy. Le 16 janvier dernier, le pourcentage était de 2,51%. 

Le cortège parisien a défilé de la place de la République à la Concorde. Nos confrères de site internet de LCI indiquent que la préfecture a mis les moyens pour éviter tout débordement tout au long du cortège mais également à la Concorde, le lieu de rassemblement final. Les policiers de la Brigade de répression des actions violentes (Brav) sont arrivés très tôt vendredi 24 janvier pour quadriller l’espace. Des barrières ont par ailleurs été dressées pour éviter que les manifestants n’empruntent la route des Champs-Elysées, ou du Palais Bourbon.

Vendredi 24 janvier, les pompiers sont mobilisés à Poitiers pour dénoncer la réforme des retraites voulue par le gouvernement. "Macron t'es foutu, les sirènes sont dans la rue !", chantaient-ils notamment.

Depuis le début de la manifestation parisienne, trois personnes ont été interpellées selon la préfecture de police de Paris. 

Alexis Corbière, député La France Insoumise de Seine-Saint-Denis, est présent vendredi 24 janvier dans le cortège parisien. Il dénonce "la radicalisation du gouvernement" qui veut "passer en force".

Vendredi 24 janvier, les enseignants faisaient grève. À Marseille, des professeurs ont jeté du gros sel devant les bureaux de la DSDEN 13 (Direction des services départementaux de l'Éducation nationale) comme le rapporte La Provence. 

Au micro de BFMTV, Olivier Besancenot a fait entendre ses revendications : « On ne va pas se contenter d’un retrait provisoire de l’âge pivot. C’est contre un système par points qu’on se mobilise ».

Dans la capitale, le cortège de la manifestation contre la réforme des retraites a atteint la place de la Concorde. Des centaines de gendarmes ont été déployés pour s'assurer que les manifestants ne puissent pas aller vers l'Assemblée nationale ni vers l'Élysée.

Vendredi 24 janvier, à Toulouse, on compte 5 000 manifestants d'après la police contre 95 000 manifestants d'après la CGT. 

La manifestation parisienne a atteint son lieu d'arrivée, la place de la Concorde. 

À Brest, dans le Finistère, près de 3 000 manifestants seraient rassemblés d'après le syndicat Force Ouvrière. 

Vendredi 24 janvier, plusieurs manifestations étaient organisées aux quatre coins de la France pour protester contre la réforme des retraites. 500 manifestants ont défilé, selon la police, à Boulogne sur Mer. Les syndicats parlent quant à eux de 1000 personnes.

La CGT annonce entre 350 000 et 400 000 manifestants à Paris vendredi 24 janvier. 

D’après les chiffres annoncés par la police, près de 6 000 manifestants protestent contre la réforme des retraites au Havre, ancien fief d’Édouard Philippe.

D’après nos confrères du journal Ouest France, près de 7 000 manifestants se sont rassemblés dans les rues de Nantes pour protester contre la réforme des retraites.

LIRE PLUS

Pour connaitre toutes les manifestations annoncées par la CGT, rendez-vous sur leur carte interactive.

Carte des manifestations © CGT

Manifestation du 24 janvier : les infos par ville

Dans la capitale, vendredi 24 janvier, la manifestation est partie de la place de la République pour atteindre la place de la Concorde, c'est à dire tout près de l'Assemblée nationale. Le départ a eu lieu à 11 heures. Par ailleurs, un rassemblement a eu lieu dès 8 heures devant les locaux de la Caisse Nationale d'Assurance Vieillesse du 19e arrondissement, à l'appel de l'union locale CGT du 19e. Des grévistes de la RATP avaient quant à eux prévu de tenir un piquet de grève devant le dépôt de bus de Pleyel dès 5 heures.

À Lyon, vendredi 24 janvier, une nouvelle manifestation était prévue. Le rendez-vous était fixé à 11h30 devant la manufacture des Tabacs. La préfecture a interdit toute manifestation de 8 heures à 22 heures dans une grande partie de la Presqu'île de la ville.

La manifestation de ce vendredi 24 janvier à Marseille se tient à partir de 10h30 sur la place Jules Guesde (également appelée porte d'Aix), non loin de la gare Saint-Charles. Le parcours conduit les manifestants jusqu'à la préfecture.

À Toulouse, la manifestation a débuté ce vendredi 24 janvier à 10 heures, place Saint-Cyprien. D'autres rassemblements sont organisés dans la région : à Agen, Montauban ou encore Auch.

La manifestation bordelaise de ce vendredi 24 janvier est partie à 11h30. Le rendez-vous est fixé place de la République.

Une manifestation part de Lille ce vendredi 24 janvier. Le rendez-vous était fixé à 14h30 à la porte de Paris. Dans la région, on note des rassemblements à Douai et à Valenciennes.