France

Dupont-de-Ligonnès : le "puzzle" de Society pour "reconstituer sa psychologie"

C'est un peu le polar de l'été. Ce jeudi, le magazine Society sort son deuxième numéro consacré à l'affaire Dupont-de-Ligonnès. Une enquête de quatre ans, menée par quatre journalistes, qui s'intéresse à l'homme, disparu en avril 2011 après avoir assassiné de toute sa famille. 


Le but des journalistes n'était toutefois pas de trouver si Xavier Dupont-de-Ligonnès était toujours en vie ou où il se trouve. "Tout le monde est divisé sur cette question, même les policiers", explique Maxime Chamoux, journaliste à Society et co-auteur de l'enquête, au micro de RTL. "Notre but n'était pas de répondre à cette question, mais de reconstituer un puzzle qui permet de reconstituer un peu sa psychologie", poursuit-il. 

Dans l'enquête, des éléments très précis sur la vie du meurtrier présumé. "On apprend que c'est quelqu'un d'extrêmement complexe", raconte Maxime Chamoux.  "C'est quelqu'un qui a tout donné pour sa famille pendant des années, un père de famille très investi [...] et en même temps, c'est quelqu'un qui a toujours échoué."

L'enquête se penche notamment sur trois personnages, trois amis ou connaissances de Xavier Dupont-de-Ligonnès, qui auraient pu être en contact avec lui après le meurtre de sa famille. L'enquête révèle aussi que les locaux du magazine Society à Paris ont appartenu... à Agnès Dupont-de-Ligonnès, sa femme.

Pour le deuxième numéro, Society promet "99% de révélations". Il pourrait en tous cas être un beau succès commercial : le premier numéro s'est en effet vendu à quelque 100.000 exemplaires.

La rédaction vous recommande
Lire la suite

Football news:

Abramovich est soupçonné d'avoir secrètement investi dans des joueurs d'autres clubs
Ibrahimovic marque 23 saisons consécutives au niveau du Club
Rakitic à propos de Messi et Suarez: Nous n'avons jamais été des amis proches. Merci pour la façon dont ils m'ont traité
Ibrahimovic a marqué pour Milan dans les deux matchs de la saison. Il aura 39 ans la semaine prochaine
Maintenant, l'action n'est pas différente de l'icône sur la poitrine. Les joueurs du CP ne se sont pas mis à genoux avant le match - et ils ont été défendus par le sportif noir
Les Roms peuvent se voir attribuer une défaite technique lors du match contre Vérone. Le Club a déclaré à tort Diawara
Zinchenko et Bernardo Silva ne joueront pas avec les Wolves en raison de blessures musculaires