France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Emballement autour d'une carte Pokémon inspirée d'un Van Gogh

Le musée Van Gogh s’associe à la franchise japonaise pour attirer les plus jeunes qui espèrent récupérer une carte de Pikachu inspirée d'un autoportrait du peintre néerlandais et proposée dans le cadre d'une activité.

Visant à atteindre un public jeune à travers un partenariat avec Pokémon, le musée Van Gogh a attiré une foule... de collectionneurs, espérant notamment mettre la main sur une carte montrant Pikachu coiffé d'un chapeau de feutre, inspirée d'un autoportrait du maître néerlandais.

Le jeu de cartes, lancé au Japon en 1996 dans la foulée de la série de jeu vidéo mettant en scène les mignons monstres de poche («Pocket monsters»), connaît depuis quelques années un regain d'intérêt qui a fait grimper les prix, provoquant ruptures de stocks et incidents. La carte «Pika-Portrait» est donnée aux visiteurs à partir de 6 ans «sous réserve de disponibilité» et à condition qu'ils participent à une «quête» et répondent à des questions, selon le musée qui célèbre cette année ses cinquante ans d'existence.

À lire aussiLa folie mondiale des cartes Pokémon, entre jeu compétitif et objets de collection

Elle est également disponible dans des magasins officiels Pokémon au Royaume-Uni, aux États-Unis et au Canada. Mais l'entreprise a indiqué vendredi sur son compte X (ex-Twitter) qu'en «raison d'une demande massive, tous nos produits de cette collection sont épuisés». elle travaille à une solution.

Si la carte avec la peinture du Pokémon joufflu n'est pas vendue dans la boutique du musée amstellodamois, ce dernier n'a pas été épargné par la «PokéMania»: des images diffusées sur les réseaux sociaux ont montré une foule de visiteurs adultes se disputant posters et vêtements sur lesquels ont été imprimées des peintures de Pokémon inspirées d'œuvres du maître néerlandais. Qualifiés de «scalpers», ces personnes achètent des produits disponibles en nombre limité à forte demande pour les revendre plus cher.

«Le comportement regrettable d'un petit nombre de visiteurs lors du premier jour de la collaboration n'était pas anticipé», a déclaré une porte-parole du musée auprès de l'AFP, qui a assuré samedi avoir rapidement garanti la sécurité de chacun et ne pas avoir eu de problèmes similaires depuis. Le musée limite désormais les achats à un exemplaire de chaque article par personne, qui seront bientôt «disponibles dans la boutique en ligne (...) jusqu'à épuisement des stocks».

Le musée propose une série d'activités entre le 28 septembre et le 7 janvier 2024 afin d'attirer un public jeune ainsi que «des personnes qui, autrement, ne s'intéresseraient pas au musée Van Gogh». Pour l’institution, «l'œuvre de Vincent van Gogh et Pokémon ont un lien particulier avec l'art et la culture japonaise». Six peintures réalisées par des artistes de la Pokémon Company sont présentées, parmi lesquelles le Pikachu inspiré de L'Autoportrait au chapeau de feutre (1887) qu'on retrouve sur la carte.