France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Energies : chez GRDF, la CGT reconduit sa grève pour réclamer une plus forte hausse des salaires

Le mouvement social était au plus fort jeudi en Ile-de-France mais ralentissait « aussi l’activité en province », selon la CGT qui conteste un accord salarial passé entre la direction et les autres syndicats.

Les salariés mobilisés depuis un mois chez GRDF pour une hausse des salaires ont voté la reconduction du mouvement social, jeudi 1er décembre, à l’appel de la CGT. « Notre fédération a déposé un nouveau préavis de grève », jusqu’au 3 février, a fait savoir à l’Agence France-Presse Eric Gautier, coordinateur CGT pour l’entreprise.

Le mouvement social était au plus fort jeudi en Ile-de-France, où plusieurs centaines de foyers ont été privés d’un raccordement au gaz pendant plus de cinq jours selon la direction. « Il ralentit aussi l’activité en province », selon la CGT qui revendiquait « une quarantaine de sites occupés ou filtrés sur trois cent quinze » dans l’ensemble du territoire.

Plusieurs milliers d’usagers du gestionnaire du réseau de gaz ont par ailleurs été passés en mode gratuit le même jour par les grévistes mobilisés à Marseille (Bouche-du-Rhône), dans les alentours de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) et dans le département du Var.

Lire aussi :

Rejet d’un accord salarial conclu par les autres syndicats

Majoritaire dans l’entreprise avec 48 % des voix, la CGT se mobilise en rejet d’un accord salarial signé le 18 novembre par les trois autres organisations syndicales représentatives (CFDT, CFE-Energie, FO) avec la direction et exige une renégociation, en vain jusqu’à présent.

L’accord salarial prévoit notamment 2,3 % d’augmentation pour tous, rétroactive au 1er juillet, en complément d’une hausse du salaire national de base obtenue au niveau de la branche, de l’ordre de 4 %.

La CGT réclame de son côté 4,6 % d’augmentation pour tous au titre de 2022 et 2,3 % en 2023, ainsi que des mesures individuelles et complémentaires pour les bas salaires. « Il n’y aura pas de nouvelles négociations revenant sur les dispositifs de cet accord », a assuré en réponse la direction de GRDF.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés

Elle s’est néanmoins dite « consciente que les thématiques de la vie chère nécessitent d’autres échanges », invitant les quatre organisations syndicales à se réunir de nouveau avec elle le mercredi 7 décembre à ce sujet.

Six mille foyers passés en mode gratuit près de Clermont-Ferrand

Dans un tract de sa fédération marseillaise distribué jeudi, la CGT reproche ainsi à la direction de jouer « le pourrissement de la grève qui dure depuis plus de trois semaines ». Cette dernière y annonce donc en réponse « le passage en gratuité de plus de six mille usagers du gaz dans un quartier populaire » de la ville.

Des actions similaires ont été menées dans le Var, où sept cents clients ont été passés en gratuit tout comme aux alentours de Clermont-Ferrand où six mille foyers ont bénéficié de ce coup de force des salariés mobilisés, selon M. Gautier. La direction de GRDF affirme toutefois ne pas être en mesure de confirmer ces actions.

Un technicien du gaz membre de la CGT a par ailleurs été assigné en justice et a comparu au tribunal ce jeudi à Saint-Etienne. « La direction l’accuse d’avoir été meneur sur un blocage alors que le site était filtré », avance Eric Gautier. La direction du gestionnaire de gaz a également déposé une dizaine de plaintes pour des dégradations de matériel et de véhicule durant ce mouvement.

Les autres syndicats représentatifs se plaignent pour leur part d’avoir essuyé des « menaces, intimidations et injures », selon l’UNSA, tout comme de la « violence physique ou psychologique » exercée sur des salariés non grévistes, selon un tract conjoint CFE-CGC, CFDT, FO.

Lire aussi :

Le Monde avec AFP

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Découvrir les offres multicomptes
  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.

Lecture restreinte

Votre abonnement n’autorise pas la lecture de cet article

Pour plus d’informations, merci de contacter notre service commercial.